Étiquettes

, , , ,

L’opposante rwandaise Victoire Ingabire a été condamnée à huit ans de prison ferme pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre » et « négation du génocide ».La Cour n’a pas retenu l’accusation de « propagation de l’idéologie de génocide ».

Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d’opposition non reconnue par les autorités de Kigali, Mme Ingabire, incarcérée depuis octobre 2010, était poursuivie pour complicité de terrorisme, propagation de l’idéologie du génocide, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, création d’un groupe armé avec l’intention de provoquer la guerre.

Le parquet avait requis la prison à vie contre Mme Ingabire.

L’opposante rwandaise n’était pas au tribunal lors de l’annonce du verdict; elle a boycotté le procès affirmant que des preuves avaient été fabriquées contre elle.

Le chef des forces démocratiques unifiées a été arrêtée en Avril 2010.

Depuis, elle a été empêchée de se présenter aux élections présidentielles.

Selon le correspondant de la BBC à Kigali, la capitale, son avocat, le dirigeant adjoint du FDU et un certain nombre de ses partisans étaient présents au tribunal.

Ils ont déclaré qu’ils avaient tous été choqués par la lourdeur de la peine.

Son parti, les Forces démocratiques unifiées, formation d’opposition non reconnue par Kigali, a 30 jours pour faire appel de ce verdict.

Partie suivre une formation aux Pays-Bas peu avant que n’éclate le génocide des Tutsi en 1994, Victoire Ingabire est revenue au Rwanda début 2010.
Mots-clés

© Copyright BBC Afrique