Étiquettes

, ,

« La plus grande erreur de notre mouvement a été d’essayer d’organiser un peuple endormi autour de buts spécifiques. Vous devez d’abord réveiller les gens, puis vous aurez de l’action… »Malcom X « 

Je vous souhaite un bon dimanche avec cette pensée de Malcom X que je fais mienne aujourd’hui, à la vue des 50 ans d’erreurs à poser des débats inutiles alors qu’on aurait dû commencer par le commencement: Le réveil de la population. Il suffit de mettre un petit débat Chine-Afrique pour se rendre compte de comment les africains se sont assis dans la posture unique d’employés, d’esclaves modernes et jamais dans celle des patrons potentiels.

Avant de débattre de toute chose avec le peuple, songez d’abord à le réveiller, car on ne dialogue pas avec quelqu’un qui dort. On ne fait pas des projets pour un peuple qui ronfle. On n’indique pas la route à quelqu’un qui ne vous a rien demandé et qui ne sait toujours pas qu’il a suffisamment grandi, par conséquent qu’il ne doit plus se déplacer sur les fesses et qu’il doit maintenant se lever et commencer à marcher en tenant debout sur ses propres jambes.

Nos parents et prédécesseurs se sont trompés, à passer tout leur temps à faire le débat sur le débat sur quel genre d’experts devaient venir de la diaspora pour diagnostiquer et découvrir que le peuple avait juste besoin de l’eau potable et de l’électricité. Les techniques pour porter l’eau d’une rivière à la maison datent depuis les Étrusques, c’est-à-dire des siècles avant les Romains (même si le mensonge historique en a abusivement attribué la paternité aux Romains). 3.000 ans après, avons-nous encore besoin du moindre débat pour appliquer l’aqueduc étrusque ? Non. Arrêtez avec des formations inutiles dites de « Économie du développement », Faculté de réduction de la pauvreté », « faculté de maintien de la paix ». Ceux qui ont eu de telles idées sont complètement nuisibles pour l’Afrique parce qu’ils démontrent tout simplement d n’avoir rien compris des enjeux du monde. L’Afrique n’est pas une réserve indienne pour qui on fabriquerait des pseudo théories au rabais.

Pensez un seul instant si les Sud-Coréens au lieu de se battre pour être les premiers au classement des universités dans le monde, s’étaient plutôt engouffrés das des pseudo formation du genre faculté de réduction de la pauvreté.

Pour comprendre le niveau de tromperie de telles formations, imaginez un seul instant s la Chine au lieu de se demander comment battre l’occident en multipliant de façon exponentielle le nombre de ses ingénieurs et dans tous les domaines et avec un bon réseau d’écoles techniques, s’était mise à construire des facultés dite de « maintien de la paix ». Et si l’Inde ou même l’Iran plutôt que de mettre ses ingénieurs à chercher comment construire sa propre bombe atomique s’était mise à multiplier les facultés de la paix, n’est-ce pas juste ridicule lorsqu’on connait le monde dans lequel nous vivons ?

Tout cela pourrait nous faire sourire, sauf que là ce sont nos enfants qui sont ainsi envoyés à la boucherie, entre les mains des gens qui vont même s’octroyer le luxe de les diviser en herbivore et carnassiers. Ils participent juste à mettre en œuvre les directives du système dominant pour endormir le peuple africain et le marginaliser complètement du concert des Nations avec ces formations tout aussi bidon qu’inutiles..

Les techniques pour maintenir l’Afrique dans le sommeil profond sont énormes et imprévisibles. Voilà pourquoi cela ne sert à rien d programmer ceci ou cela sans tenir compte du fait que le système dominant en se basant sur ses lieutenants africains, tient presque tout le peuple africain dans un sommeil profond. Les cerveaux sont presque tous endormis. Parlez de la Chine, vous allez comprendre très vite des énormités qu’ils vont débiter de la gravité de la situation. Il nous faut d’abord et avant tout, le réveil, le réveil et encore le réveil, même s’il faut passer par des thérapies de choc comme je tente de le faire avec la question de la négation de dieu. Je sais que je choque mais c’est juste semblable à la Nivaquine tellement amère qu’on nous faisait avaler contre le paludisme. Le goût était très mauvais, mais au moins on était sauvé de la maladie.

Le réveil n’est pas l’affaire d’une seule personne ou d’un groupe d’individus. Chacun de nous doit faire sa part. Si vous pensez d’avoir compris un piège du système, dites-le à votre voisin, dites-le à vos amis. C’est ainsi que nous réussirons à neutraliser tout le formol et toutes les substances injectées pour anesthésier tout notre peuple.

Jean-Paul Pougala 21/10/212

http://www.pougala.org/