UMOJA

Et si l’Afrique n’était qu’un jeu (game) et ses dirigeants, des simples domestiques (boys) qui exécutent les ordres de leurs homologues occidentaux ?

Toute décision prise dans les chancelleries occidentales est immédiatement appliquée en Afrique. Lorsque Jacques Chirac a voulu se débarrasser de Pascal Lissouba (jugé trop gourmand en matière de pétrolière) au Congo pour remettre « l’ami » Denis Sassou-Nguesso au pouvoir, il a eu gain de cause en moins de six mois. L’armée angolaise a été réquisitionnée pour faire de la sous-traitance afin de donner une coloration ethnique au conflit (c’est une affaire de Nègres).

La main blanche revêt toujours un gant noir avant d’enfoncer le poignard dans le corps africain. Idem au Tchad où le soldat Idriss Deby (photo) a chargé quelques pick-up Toyota de miliciens nomades lourdement armés pour marcher sur N’Djamena (sept ans auparavant). Hissein Habré a dû prendre la poudre d’escampette pour éviter d’avoir…

View original post 1 075 mots de plus