Étiquettes

, , , , , ,

Source : Alterinfo
Le ministre israélien de la Justice a proposé un amendement à une loi dimanche qui permettrait d’interdire aux immigrants africains de transférer de l’argent par exemple à leur famille à l’étranger.

Si la loi passe, les immigrants africains pourraient être condamnés à 6 mois de prison ou à une amende de 29 200 NIS lors du transfert de fonds à l’étranger. La sentence est encore plus forte pour ce qui aide les immigrants à transférer l’argent, un an de prison, une amende de 29 200 NIS et le remboursement du double du montant que la personne a transféré ou était sur le point de transférer.

« La loi proposée est faite pour aider à lutter contre l’immigration illégale en criminalisant le transfert d’argent à l’étranger. » peut-on lire ainsi dans le communiqué du Ministère de la justice. La loi tente donc de décourager l’entrée des noirs au sionistan mais aussi et surtout vise à amener les immigrants africains à partir d’eux-mêmes.

(…)

Pour prévenir l’utilisation d’une tierce personne pour transférer des fonds hors du pays au nom d’un immigrant illégal, il est proposé de restreindre le transfert de fonds à la moitié du salaire minimum d’un travailleur par rapport au nombre du mois qu’il a travaillé. Pour un montant supérieur, il devra prouver qu’il a reçu les fonds par son travail. Toujours d’après la loi, les immigrants gagne le salaire minimum et épargne généralement la moitié de leur salaire chaque mois.

http://www3.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=71375 http://www3.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=71375