Étiquettes

, , , , , , , ,

Chers amis et collègues, les francs-maçons ont décidé de fermer mes deux blogs. Je ne peux plus y accéder, parce qu’ils ont supprimé l’onglet « connexion ». Je m’apprêtais d’ailleurs à vous envoyer un grand dossier que j’ai regroupé sur eux et que vous trouverez en pièce jointe. Chers amis et collègues, j’attends de vous des suggestions.

Mountaga Fané Kantéka:
juriste, écrivain-poète et journaliste d’Investigation
Auteur de ODYSSÉES NOIRES / AMOURS ET MÉMOIRE D’OUTRE-MONDE
LA MAIN DE SOUMAHORO ET LA MORT D’UN MYTHE

Grand Dossier sur l’Univers des Francs-maçons
Grand Dossier sur l’Univers des Francs-maçonsCes articles ont été déjà publiés sur mon autre blog http://www.kanteka.blogspot.com en 2009 à Montréal (et m’ont valu à l’époque l’hostilité ouverte du site maçonnique HIRAM, ce même site qui a « revendiqué » implicitement le récent ATTENTAT sur mon blog) et en et 2010 à Bamako. J’ai décidé de les regrouper et de les publier sur cet autre blog pour les mettre à la disposition de ceux qui veulent se renseigner sur ce milieu. Ce choix m’a été dicté par les mésaventures successives qui m’arrivent avec ces frères maçons qui, décidément, ont la ferme conviction qu’ils ont droit de vie et de mort sur tout ce qui respire l’air sur cette terre.
L’ACHARNEMENT MAÇONNIQUE à mon endroit a d’abord commencé avec  l’extinction de mon SITE WEB (www.kanteka.com ) – hébergé par MELBOURNE IT– qui présentait mon livre Odyssées noires (qui, Dieu sait pourquoi, les dérange particulièrement). Ils l’ont ÉTEINT et une agence de voyage s’était empressée de le prendre à son compte, en prenant le soin d‘y mettre la photo d’une PULPEUSE BLONDE qui me narguait avec son sourire de RACE ARYENNE, comme pour me signifier : « Va donc te rhabiller petit Nègre ! ». Un acte qui dénote à la     fois un RACISME se voulant subtil et un SYMBOLISME MAGIQUE ! J’ai eu à signaler cet incident dans un article intitulé Le Mali : plaque-tournante du réseau françafricain de la contrefaçon littéraire et artistique.
C’est ainsi que je décidai de me rabattre sur le blog, convaincu que je serai à l’abri de toute mésaventure. Hélas, c’était aller un peu trop vite en besogne ! D’abord, un autre petit malin a essayé de le contrefaire en créant un blog similaire, à une lettre près (le « s »). Au lieu de « blogspot », il utilise « blogpot » précédé de mon nom, ceci donnant « kanteka.blogpot.com », cherchant bien sûr à ÉGARER mes lecteurs. Ainsi, leur contrefaçon ne se limite pas seulement aux écrits, mais touche aux moindres détails. Ceci explique pourquoi ALAIN MABANCKOU– le dangereux SERPENT MAMBA–, le Nègre de service privilégié des francs-maçons, est allé jusqu’à vouloir S’AFFUBLER DE MA PEAU, comme pour exorciser les frustrations d’une MAUVAISE NAISSANCE (voir le dossier L’énigme Mabanckou ou comment devenir un « auteur » célèbre sans être écrivain).Et voilà qu’ils poussent maintenant le bouchon jusqu’à rentrer dans mon blog pour y effacer un article qui les dérange. Heureusement que le site ALTERINFO – que je salue et remercie  du fond du cœur – veille au grain. Après cet incident,  j’ai appris par hasard sur un SITE ESPION (www.alexa.com/siteinfo/kanteka.blogspot.com ) que mon blog « expire » dans quelques mois. Oui, vous avez bien entendu ! Et cette information vous sidère ! Je suis de votre avis : UN BLOG N’EXPIRE PAS ! Sauf, bien sûr, quand les francs-maçons le décident ! Eh, oui, chers lecteurs, quand on a affaire aux francs-maçons, il faut s’attendre à tout voir et à tout entendre. Ne se croient-ils pas les élus du bon Dieu ? Ah !

Chers lecteurs, prenez vos précautions, en gardant soigneusement ces articles ! Publiez-les au besoin, pour leur montrer qu’on ne peut plus museler l’info sur cette terre, que c’est révolu le temps de la censure, comme sera bientôt révolue l’emprise des francs-maçons sur le monde ! Et ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes, ayant ardemment contribué à creuser leur propre tombe, par leurs dérives itératives.

Sur ce, bonne lecture ou relecture, chers amis et lecteurs du monde entier ! Et je n’en ai pas encore fini avec les francs-maçons. Je reviendrai bientôt sur le fameux article (MAUDITS FRANCS-MAÇONS) qui a créé tant de désordre dans leurs rangs. Ce serait une occasion supplémentaire d’étaler sous le soleil leur IMPOSTURE, eux qui prétendent déchiffrer des SYMBOLES. Vous comprendrez mieux pourquoi mes écrits les effraient tant.

MENACE MAÇONNIQUE SUR LE MONDE

Copyright 2009, Mountaga Fané Kantéka« QUI SE RESSEMBLENT S’ASSEMBLENT »
Proverbe populaireQuand on dit « qui se ressemblent s’assemblent », c’est rarement pour du bien, l’expérience nous ayant démontré que ce sont souvent des MAUVAISES GRAINES qui s’assemblent pour POURRIR le reste de la MOISSON. D’où la croyance selon laquelle la MAUVAISE GRAINE l’emporte souvent sur la BONNE GRAINE. Surtout dans des situations où la MAUVAISE GRAINE vient se glisser au milieu d’un lot de BONNES SEMENCES du grand champ collectif pour les CONTAMINER. Mille bonnes graines sont ainsi sacrifiées par l’action d’une seule mauvaise. Un gâchis qui ne manquera pas d’occasionner la DISETTE…
Cette BUCOLIQUE ALLÉGORIE, parfaitement adaptée à la CONDITION HUMAINE, s’applique à toute forme d’organisation sociale, de la plus petite à la plus grande, de la famille à l’État, en passant par tout type d’associations déclarées ou secrètes. Chaque famille, chaque lignée, chaque association, chaque groupe, chaque société, etc., a ses bonnes et mauvaises graines dont une seule suffit à compromettre la marche des autres. Toute CONTAMINATION qui n’est pas maîtrisée débouche immanquablement sur la CATASTROPHE.
Appliquez cette réalité à la FRANC-MAÇONNERIE et vous obtenez la réponse à sa DÉRIVE actuelle qui, si elle n’est pas endiguée, débouchera sur des SITUATIONS EXPLOSIVES un peu partout dans le monde où cette ORGANISATION SECRÈTE (ou à vocation secrète) déploie ses tentacules. Si les GRANDS MAÎTRES SPIRITUELS (de toutes obédiences confondues) ne font pas le MÉNAGE dans leur rang, les BONS FRANCS-MAÇONS feront les frais des viles actions des POURRIS FRANCS-MAÇONS regroupés dans des « FRATERNELLES » essaimant tous les recoins du globe, parce que ceux qui sont brimés par leurs VIOLS et AGRESSIONS ne chercheront pas à faire la DISTINCTION entre les bonnes et les mauvaises graines maçonniques, quand viendra le MOMENT DE RENDRE DES COMPTES… Et ce MOMENT DE VÉRITÉ semble INÉVITABLE voire IMMINENTE, vu le sentiment de FRUSTRATION généralisé que soulève cette association de plus en plus PERÇUE comme l’ŒUVRE DU DÉMON …

UN MONDE PARALLÈLEBien souvent, quand on découvre l’existence de la franc-maçonnerie, c’est déjà trop tard. Le mal est déjà fait. Parce que bien de gens ne découvrent cette PUISSANTE ORGANISATION qu’après avoir été victimes d’un de ses membres. C’est alors qu’elles se voient confrontées à un opaque et compact MUR D’HOSTILITÉ et de DÉNIS DE DROITS qui les sépare d’un MONDE PARALLÈLE qu’elles ne pouvaient imaginer dans leurs PIRES CAUCHEMARS. Elles comprennent alors la vraie signification du mot « SYSTÈME » qui veut SE SUBSTITUER À DIEU et tout contrôler sur cette terre (y compris la pensée et l’âme des gens). Un monde se trouvant au CARREFOUR du RELIGIEUX, du POLITIQUE, du SOCIAL et du DÉMONIAQUE… Un monde tellement SUSPECT que certains de ses membres n’osent pas s’afficher publiquement, conscients que leurs agissements relèvent des CRIMES LES PLUS RÉPRÉHENSIBLES. Un monde dont l’existence échappe totalement au citoyen ordinaire, tant qu’il n’en a pas été victime. Et quand on est victime de ce MONDE INIMAGINABLE, toutes nos illusions de justice, d’égalité, de valeurs humaines s’envolent à tire-d’aile. C’est seulement alors que nous nous mettons à faire une rétrospective de notre vie et constatons que bien de déboires qui nous sont tombés dessus, loin d’être un fruit du hasard, sont liés à ce monde parallèle, opérant presque dans la CLANDESTINITÉ et se servant souvent de notre propre ENTOURAGE pour nous atteindre. Cette ORGANISATION SECRÈTE est bien PLUS PUISSANTE que toutes les MAFFIAS du monde réunies. La PIRE FORME DE DESPOTISME que le monde ait jamais connu jusqu’ici. Le VÉRITABLE TERRORISME qui MENACE le MONDE…
Les TÉMOIGNAGES des VICTIMES de Francs-maçons abondent, sur le web et dans la vie quotidienne, et convergent dans le même sens, qu’il s’agisse d’affaires de mœurs, de contrefaçons, de corruption, de marchés ou de crimes encore plus graves. De quoi alimenter l’INDUSTRIE DU FILM D’HORREUR pour les siècles à venir. Toutes les victimes déclarent se trouver prises dans un INEXTRICABLE FILET — TOILE D’ARAIGNÉE — chaque fois qu’elles essaient d’OBTENIR JUSTICE auprès des INSTITUTIONS PUBLIQUES. Comme si les défenseurs de l’Ordre public n’obéissent plus qu’aux DIKTATS DES FRANCS-MAÇONS DE LA MAUVAISE GRAINE. Comme si le SERMENT PRÊTÉ par eux n’a été fait que pour le compte des Francs-maçons. Comme si dans les faits, la Franc-maçonnerie s’est SUBSTITUÉE À L’ÉTAT, engendrant un RÉSEAU D’AFFAIRISTES, persuadés que « FRANCS-MAÇONS » riment avec « INTOUCHABLES », se livrant à un ESCLAVAGISME encore plus déshumanisant que l’esclavage classique. Tout se passe comme si les méthodes traditionnelles de RÉUSSITE SOCIALE ont été formatées au MOULE DE LA FRANC-MAÇONNERIE, attirant des opportunistes et des déviants dans les loges maçonniques, sous le PRÉTEXTE de la QUÊTE SPIRITUELLE, pour se révéler finalement des MONSTRES DE DÉBAUCHE, courant derrière des PRIVILÈGES RAPIDES et IMMÉRITÉS. Comme des MOUCHES derrière le MIEL. Des JOUISSEURS ÉHONTÉS, s’enrichissant avec le labeur de ceux qui consacrent leur vie à l’effort. Des LASCARS REVANCHARDS n’aspirant qu’au DROIT DE VIE ET DE MORT sur ceux qui leur sont SUPÉRIEURS par le TALENT et le MÉRITE, mettant en échec la sacro-sainte prescription biblique : « TU GAGNERAS TON PAIN À LA SUEUR DE TON FRONT », remplacée par la devise : « TU GAGNERAS TON PAIN À TA SOUMISSION À LA FRANC-MAÇONNERIE »
Est-ce finalement cela le fameux « SECRET » MAÇONNIQUE? Est-ce là toute la LEÇON que la FRANC-MAÇONNERIE a tirée de son HISTOIRE TUMULTUEUSE ET CHAOTIQUE? Est-ce là tout l ‘HÉRITAGE que lui a légué les GRANDS FRANCS-MAÇONS DE L’ÂGE D’OR? Que sait-elle faire la franc-maçonnerie d’aujourd’hui sinon « TOMBER » sur des gens pour les DÉPOUILLER et maquiller ce HOLD-UP par l’INTOX dans les MÉDIAS MAÇONNIQUES?

UN MONSTRE AUX PIEDS D’ARGILE

C’est clair, personne n’est jamais assez fou pour se déclarer ennemi de cette redoutable organisation. C’est cette organisation elle-même qui choisit ses ennemis, selon ses propres critères de valeurs. L’ENNEMI étant généralement celui qui a un ATOUT que le franc-maçon CONVOITE ou qui DÉRANGE le franc-maçon. Ou ces deux choses à la fois. Et quand tu es choisi comme ennemi, tu as le choix entre TE LAISSER ÉCRASER comme un INSECTE, sans broncher, sous les SABOTS de ce MONSTRE AUX TÊTES MULTIPLES ou TE DÉFENDRE dans la mesure de tes petits moyens. Exactement comme DAVID a dû le faire contre GOLIATH LE PHILISTIN. En espérant gagner comme le PETIT DAVID a GAGNÉ contre le GÉANT GOLIATH. Parce que c’est toujours possible de rééditer l’exploit du PETIT DAVID contre GOLIATH LE PHILISTIN, pourvu d’adapter ses armes au contexte du moment. En échangeant par exemple la HARPE et la FRONDE de DAVID contre la LOUPE de l’INVESTIGATEUR et la PLUME du DÉNONCIATEUR, décidé à aller DANS L’ANTRE DE L’HYDRE AUX MULTIPLES TÊTES, pour faire la LUMIÈRE sur cet UNIVERS NÉBULEUX. Parce qu’on ne peut combattre un ENNEMI qu’on ne connaît pas, guérir un CANCER qu’on n’a pas diagnostiqué, extirper un CLOU qu’on n’a pas localisé, combattre un FANTÔME sans CORPS. Bref, il s’agit de mettre la franc-maçonnerie À NUE, afin d’apporter un peu d’OXYGÈNE dans les poumons oppressés par l’ODEUR DU DÉMON. Et surtout pour EXORCISER cette TERREUR qu’elle inspire aux masses et CONTRIBUER à la CHUTE de ce MONSTRE AUX PIEDS D’ARGILE (parce que foncièrement INJUSTE et ayant beaucoup de FAILLES), sinon aider à ÉRADIQUER les BREBIS GALEUSES de ce MONDE DE PARADOXE qui MOURRA de ses propres CONTRADICTIONS…

LE TERRIBLE « SECRET » MAÇONNIQUE 

Chaque organisation, chaque œuvre humaine, porte en elle-même le GERME DE SA PROPRE DESTRUCTION. C’est pourquoi NUL POUVOIR HUMAIN NE SAURAIT ÊTRE ÉTERNEL, sinon la NUBIE serait éternelle et l’ÉGYPTE ANTIQUE n’aurait jamais vu le jour et passé le relais à d’autres civilisations (GRECO-ROMAINE notamment) qui, de fil en aiguille, ont conduit à l’ÉMERGENCE du PÂLE OCCIDENT sur la scène internationale à la tête d’une SUPERPUISSANCE qui a décidé d’occulter les vérités anciennes en se les appropriant par CONTREFAÇON… Toute l’HISTOIRE OFFICIELLE, aussi bien dans les Écritures saintes que profanes, n’est que CONTREFAÇON du PASSÉ de L’HOMME. Et ni MIRCEA ÉLIADE, ni CHEIKH ANTA DIOP, ni TOM HARPUR ou tout autre vrai spécialiste de l’HISTOIRE DES RELIGIONS ne s’objecteront à ce constat … La FRANC-MAÇONNERIE, hardie et revancharde, se veut le GARDIEN et le DÉFENSEUR ATTITRÉS de cette CONTREFAÇON du PATRIMOINE UNIVERSEL.
NÉE de la CONTREFAÇON, la franc-maçonnerie SURVIT et FONCTIONNE par la CONTREFAÇON, prenant possession de l’APPAREIL JUDICIAIRE et de l’APPAREIL MÉDIATIQUE pour ÉTOUFFER LES AFFAIRES. Le VIRUS DE LA CONTREFAÇON est si bien ancré dans les gènes maçonniques que « FRANC-MAÇON » et « CONTRE-FAÇON » sont deux concepts qui RIMENT (comme VIOL rime avec VOL et FRIVOLE) et finiront par devenir SYNONYMES dans les dictionnaires de demain! Et c’est là que se situe le POINT NÉVRALGIQUE de ce Géant aux pieds d’argile, son TENDON D’ACHILLE qu’elle essaie de camoufler dans de MYSTÉRIEUSES HISTOIRES DE « SECRET » INVIOLABLE assimilées à une SORTE DE QUÊTE DU GRAAL.

QU’EN EST-IL DANS LES FAITS? C’EST QUOI AU JUSTE CE « SECRET »?

Prenons la confidence dans la bouche des Francs-maçons eux-mêmes, par la voix de leurs illustres représentants. Voilà une première explication provenant d’une source de taille :
« Si LES SECRETS de la Maçonnerie possèdent tant d’AVANTAGES POUR L’HUMANITÉ, on peut se demander POURQUOI ILS NE SONT PAS DIVULGUÉS pour le bien de tous. À cela on peut répondre : Si LES PRIVILÈGES de la Maçonnerie venaient à être donnés sans DISTINCTION, les buts de l’INSTITUTION seraient non seulement subvertis, mais NOS SECRETS devenant LIEUX COMMUNS, comme tout autre sujet important, perdraient leur valeur et sombreraient dans l’indifférence. »
Cette déclaration vient de l’ILLUSTRE FRANC-MAÇON ÉCOSSAIS du 18e siècle, WILLIAM PRESTON, dans un livre réédité plusieurs fois et intitulé ILLUSTRATIONS DE LA FRANC-MAÇONNERIE (Éditions Dervy, Paris, 2006, p.69)..
Le PREMIER INDICE à relever dans cette déclaration est qu’elle constitue un AVEU DE TAILLE sur les CONTRADICTIONS enracinées dans les gènes de cette « INSTITUTION » qui se revendique PHILANTHROPIQUE tout en étant ÉLITISTE, tenant à la « DISTINCTION » (entre les gens et même entre ses propres membres) et aux « PRIVILÈGES », au nom des « SECRETS » ne devant en aucun cas devenir des « LIEUX COMMUNS ». Le MALAISE est perceptible dans sa tentative de justification. Cela me rappelle étrangement l’OMERTA entretenue par la CORPORATION DES GRIOTS TRADITIONALISTES MANDINGS (autour du MYTHE DE « SONJATA ») que j’ai eu à briser dans mon livre (ODYSSÉES NOIRES)… Une « coïncidence » assez troublante! Je viens de mettre le doigt sur quelque chose qui m’avait complètement échappé. Et je comprends un peu plus la FRAYEUR que mon livre suscite dans ce MILIEU HOSTILE À LA DIVULGATION DES SECRETS…
Le SECOND INDICE à relever est plus subtil. Il dit « LES » « secrets » et non « LE » « secret ». C’est un DÉTAIL SUBTIL MAIS DE TAILLE qui s’oppose à l’explication d’un autre illustre franc-maçon plus contemporain. Il s’agit du Français PHILLIPPE BENHAMOU, auteur et membre de la GRANDE LOGE DE FRANCE, s’exprimant ainsi dans la revue HISTORIA : « Poser la question des symboles maçonniques, c’est aussi poser la question DU SECRET. En effet, on REPROCHE souvent à la MAÇONNERIE son CARACTÈRE SECRET et le PUBLIC imagine souvent que ces symboles CACHENT de DANGEREUSES VÉRITÉS. Pourtant, il existe une littérature abondante sur le sujet et, dès que la première grande loge maçonnique s’est créée en 1717 à Londres, des textes ont commencé à circuler, détaillant ce qui se passait dans les loges, ce que les francs-maçons se racontaient et les RITES ÉTRANGES auxquels ils se livraient. LE VRAI SECRET de la signification des symboles EST AILLEURS. Il est INSCRIT DANS LE VÉCU DE CHAQUE FRANC-MAÇON et est DIFFICILEMENT TRANSMISSIBLE » (HISTORIA, mars 2008, p.53).
Le POINT COMMUN entre ces deux déclarations réside au niveau du MALAISE face à la MÉFIANCE du PUBLIC quant au CARACTÈRE SECRET de la franc-maçonnerie. Mais, il y a une DIVERGENCE quant à la DÉFINITION DU « SECRET ». Tandis que l’Écossais mentionne « LES SECRETS », le Français dit « LE SECRET ». Il y a une GRANDE DIFFÉRENCE entre les deux notions, parce que « LES SECRETS » désignent plusieurs choses à la fois (comme par exemple les secrets autour de la naissance de cette association, les secrets d’initiation, les secrets magiques, les secrets d’avancement ou d’enrichissement des membres maçonniques, etc.) tandis que « LE SECRET » peut désigner deux choses.
Dans une PREMIÈRE HYPOTHÈSE, il peut s’agir d’une RECETTE comme par exemple « LE SECRET DE LA RÉUSSITE SOCIALE » d’un franc-maçon. Dans ce cas, il rejoint l’un des aspects « des secrets » de l’Écossais. Mais tandis que l’Écossais reconnaît l’existence « des secrets » (qu’on ne peut livrer au public), le Français maintient le FLOU ARTISTIQUE en précisant que « LE VRAI SECRET EST AILLEURS » (1) , qu’il est « INSCRIT DANS LE VÉCU DE CHAQUE FRANC-MAÇON » (2) et qu’il est « DIFFICILEMENT TRANSMISSIBLE » (3). Voilà trois propositions qui, par leur gravité, risquent de nous amener très loin. Parce que d’abord elles EXCLUENT L’HYPOTHÈSE de la RECETTE. Dire qu’il y a un « VRAI SECRET », suppose déjà qu’il y a un « FAUX SECRET » ou un « SECRET APPARENT » (la visible « réussite sociale »). Dire ensuite qu’il « est ailleurs » et essayer de corriger le tir en précisant qu’il « est inscrit dans le vécu de chaque franc-maçon » et qu’il « est difficilement transmissible » nous ramène à l’idée de CABALE…
Avant de rentrer dans le vif du sujet, on peut d’abord se demander POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE TRANSMETTRE UN SECRET INITIATIQUE? De façon générale, quand on se consacre à la QUÊTE SPIRITUELLE, c’est aussi pour pouvoir TRANSMETTRE LE FRUIT DE NOTRE QUÊTE. Surtout que la franc-maçonnerie continue aussi à s’autodéfinir comme une INSTITUTION PHILANTHROPIQUE. Donc, reconnaître explicitement la DIFFICULTÉ DE TRANSMISSION du secret initiatique dépouille la franc-maçonnique de sa raison d’être et trahit une CARENCE SPIRITUELLE… Comme le dit l’adage : « NEMO DAT QUOD NON HABET. NUL NE DONNE CE QU’IL N’A PAS »! ON NE PEUT PAS TRANSMETTRE UNE VALEUR SPIRITUELLE QU’ON N’A PAS REÇUE. Si la franc-maçonnerie est bien une ASSOCIATION SPIRITUELLE, pourquoi y rentre-t-on s’il n’y a rien à en tirer au point de vue spirituel? S’il ne s’agissait que de l’enrichissement matériel, les MAFFIAS ORDINAIRES remplissent parfaitement ce rôle! On n’a pas besoin de rituels magiques ou d’entrer dans des LOGES pour cela!
Dans ce cas, il faut trouver les VRAIES RAISONS qui poussent les gens à se réunir dans les loges maçonniques (au lieu de se contenter des églises, des synagogues, des mosquées ou des bois sacrés ou de la lecture), au delà des privilèges matériels qu’on en tire. Comme il n’y a JAMAIS DE FUMÉE SANS FEU, si les francs-maçons persistent à parler de « secret », c’est qu’il doit bien exister un « secret » quelque part. Et si ce « secret » n’est pas d’ordre spirituel, il doit être d’un autre ordre. Et c’est cela qu’il faut essayer de TIRER AU CLAIR!
Cela nous amène à la DEUXIÈME HYPOTHÈSE où « LE SECRET » est appréhendé comme un PROJET, un OBJECTIF PRÉCIS à atteindre qu’il faudrait CACHER ou encore un FORFAIT qu’il faut ÉTOUFFER, considéré comme un « SECRET D’ÉTAT » (comme cette histoire de FRÉGATES DE TAIWAN, une affaire de corruption étouffée par SARKOZY pour « RAISON D’ÉTAT »). « LE SECRET » verse carrément dans le scénario de l’ESPIONNAGE ou du COMPLOT… En clair, « LE SECRET » du franc-maçon français BENHAMOU, ça sent plus mauvais que « LES SECRETS » de l’Écossais PRESTON. Tandis que les derniers ne désignent que des intrigues plus ou moins rituelles voire affairistes, le premier cache un dessein plutôt sombre, catastrophique et politique, comme par exemple une BOMBE (ou des bombes) cachée quelque part et devant exploser le JOUR J contre une CIBLE (ou des cibles) bien précise… Un scénario à la « AL QUAÏDA »!… Du reste, la « BOMBE » peut revêtir le sens figuré, comme par exemple la « BOMBE SIDA » qu’on est allé fabriquer dans les forêts du CONGO au temps de la colonisation et qui s’est propagée à travers le monde faisant des millions de morts (et continuant encore à décimer), la « BOMBE ALIMENTAIRE » périodiquement dirigée contre certains pays , la « BOMBE BOURSIÈRE » pour DÉSTABILISER L’ÉCONOMIE MONDIALE au profit d’une minorité de riches (francs-maçons?), la « BOMBE DE LA ZIZANIE » consistant à fomenter des GUERRES CIVILES dans des pays pour les déstabiliser et FAIRE MAIN BASSE sur leurs richesses tout en alimentant le TRAFIC D’ARMES, etc. C’est tout ceci que peut vouloir dire « LE SECRET » du franc-maçon français BENHAMOU de la GRANDE LOGE DE FRANCE…
Faut-il en conclure qu’il y a une RUPTURE IDÉOLOGIQUE au niveau de la franc-maçonnerie selon qu’on soit FRANC-MAÇON FRANÇAIS ou FRANC-MAÇON BRITANNIQUE? Ou que les OBJECTIFS de la franc-maçonnerie ont ÉVOLUÉ au fil des siècles, entre le moment où l’écossais PRESTON écrivait son livre (18e siècle) et aujourd’hui? Ou d’autres questions plus complexes?
On sera peut-être fixé sur la VRAIE NATURE DU PROBLÈME, en plongeant davantage l’ÉPÉE INQUISITORIALE dans la profondeur abyssale des ENTRAILLES MAÇONNIQUES. Le 2E VOLET de cette investigation devrait nous édifier sur ces graves questions…

ENQUÊTE: DES CRIMES ET IMPOSTURES DE LA FRANC-MAÇONNERIE: DU RACISME AU NAZISME MAÇONNIQUES

Copyright 2009, Mountaga Fané Kantéka« LORSQUE LE PASSÉ N’ÉCLAIRE PAS L’AVENIR, L’ESPRIT MARCHE DANS LES TÉNÈBRES. » ALEXIS DE TOCQUEVILLENB : Compte tenu de sa TENEUR HISTORIQUE, ce 2E VOLET sera ma CONTRIBUTION pour le MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS et tous les Noirs devraient en prendre connaissance, francs-maçons ou pas…

La MENACE que représente le MONDE PARALLÈLE MAÇONNIQUE — « SYSTÈME » qui s’est quasiment SUBSTITUÉ AUX ÉTATS — sous divers aspects dont celui de son INFILTRATION par des IMPOSTEURS, organisés en « FRATERNELLES », prenant PRÉTEXTE DE LA QUÊTE SPIRITUELLE pour jouir de l’IMPUNITÉ JUDICIAIRE dans leurs actes de GRAND BANDITISME a été appréhendée dans le 1ER VOLET DE CETTE INVESTIGATION qui s’est ensuite appesanti sur DEUX VISIONS du « SECRET » MAÇONNIQUE, à travers deux sommités de cette confrérie.
Et le doute ne semblait pas permis quant à l’ABYSSE existant entre « LES SECRETS » du franc-maçon écossais du 18e siècle, WILLIAM PRESTON, et « LE SECRET » du franc-maçon français PHILIPPE BENHAMOU de la GRANDE LOGE DE FRANCE qui exhale une ÉTRANGE ODEUR DE CABALE ET DE BOMBE, au propre et au figuré. Une DIVERGENCE DE VUES qui nous a ouvert des PISTES INTÉRESSANTES et conduit à ces INTERROGATIONS: Faut-il en conclure qu’il y a une RUPTURE IDÉOLOGIQUE au niveau de la franc-maçonnerie selon qu’on soit FRANC-MAÇON FRANÇAIS ou FRANC-MAÇON BRITANNIQUE? Ou que les OBJECTIFS de la franc-maçonnerie ont ÉVOLUÉ au fil des siècles, entre le moment où l’écossais PRESTON écrivait son livre (18e siècle) et aujourd’hui? OU D’AUTRES QUESTIONS PLUS COMPLEXES?
Le constat s’imposait qu’il fallait s’aventurer davantage dans les ARCANES MAÇONNIQUES — avec le SABRE de TORQUEMADA — MAÎTRE DE L’INQUISITION et BOURREAU ANTI-BOURREAUX — pour être édifié sur la VRAIE NATURE DU PROBLÈME. C’est cette TÂCHE que se proposait le 2E VOLET de cette investigation. Cependant l’AMPLEUR DES DÉCOUVERTES m’a obligé à modifier mes plans et à SCINDER encore mon texte en plusieurs autres volets parce que, sans le vouloir, cette ENQUÊTE a GROSSI au point de devenir un AUTRE LIVRE entre mes mains. L’EXPLORATION DE L’UNIVERS MAÇONNIQUE réserve tellement de SURPRISES que ce serait un PÉCHÉ MORTEL de prendre des raccourcis.

Ce 2E VOLET se veut donc un PÉRIPLE à travers les ÂGES FAROUCHES de cette GRANDE NÉBULEUSE aux CROYANCES HÉTÉROCLITES, NOBLE DANS SES PRINCIPES DÉCLARÉS mais très DANGEREUSE DANS SES PRATIQUES (ESCLAVAGISME, RACISME, IMPÉRIALISME, CONTREFAÇONS À GRANDE ÉCHELLE, FALSIFICATION DE L’HISTOIRE, PROPAGANDES MENSONGÈRES, TERRORISME, GÉNOCIDES, IMPLICATIONS DANS LES GUERRES CIVILES, SORCELLERIE, SACRIFICES HUMAINS, CRASHS D’AVION, ASSASSINATS, etc.) dont certaines seront abordées dans ce volet, et d’autres dans un 3e VOLET et un 4E VOLET (et peut-être un 5E VOLET) dans une ODYSSÉE qui nous trimballera à travers la GRANDE BRETAGNE, la FRANCE, l’AFRIQUE, les ÉTATS-UNIS, le CANADA — le QUÉBEC surtout — et lèvera le voile sur bien de PRATIQUES CRIMINELLES que les INSTITUTIONS essaient de LÉGITIMER et poussera à la RÉFLEXION ceux qui s’engagent aveuglément dans des SECTES ou ORGANISATIONS SECRÈTES sans en maîtriser TOUS LES CONTOURS…

DES ORIGINES CHAOTIQUES DE LA FRANC-MAÇONNERIE À SON IMPLANTATION EN FRANCE

Les ORIGINES DE LA FRANC-MAÇONNERIE sont aussi OBSCURES que les TÉNÈBRES DU NOUN ORIGINEL qui virent le Dieu RA s’extraire du cercle des AFFAISSÉS et des SERPENTS et émerger au firmament. Rapportées par les ÉCRITS ABSCONS et CONTRADICTOIRES de la BIBLIOTHÈQUE MAÇONNIQUE, ces origines nébuleuses TRAHISSENT elles-mêmes l’AMBIVALENCE inhérente à cette association très portée sur la CULTURE DU SECRET.
L’HISTOIRE OFFICIELLE de la franc-maçonnerie est aussi FLOUE que son IDENTITÉ et aussi PROBLÉMATIQUE que son « SECRET ». Les FRANCS-MAÇONS eux-mêmes ne s’entendent pas toujours sur les débuts de cette association et TENTER MÊME DE RÉSUMER ce PARCOURS CHAOTIQUE relève de la CROIX ET LA BANNIÈRE. C’est comme SE FRAYER UN CHEMIN, muni d’un SIMPLE COUPE-COUPE, dans l’INEXTRICABLE FORÊT AMAZONIENNE au milieu de DANGEREUX REPTILES — GROS BOAS, ANACONDAS ROYAUX, MAMBAS NOIRS, etc. Il en est TOUJOURS AINSI avec les HISTOIRES MENSONGÈRES…

Sujets à la TRIVIALE VANITÉ HUMAINE consistant à vouloir embellir son passé, les francs-maçons s’inventeront de CHIMÉRIQUES FILIATIONS tantôt avec l’ÉGYPTE ANTIQUE, tantôt avec les TEMPLIERS du MOYEN-ÂGE — un PÉCHÉ MIGNON D’ENNOBLISSEMENT ne reposant malheureusement sur AUCUNE DONNÉE FIABLE. Et vite corrigé d’ailleurs par ses propres chantres dont le docteur PHILIPPE BENHAMOU de la GRANDE LOGE DE FRANCE, ramenant la franc-maçonnerie à sa MODESTE ORIGINE, avec la TRUELLE et le MORTIER, et à une DATE PLUS RÉCENTE, prenant à contre-pied une autre AUDACE émanant notamment de la LOGE RENAISSANCE NO 119 qui fait remonter l’origine de l’association à 1397…

La SEULE CERTITUDE est que la franc-maçonnerie est à l’origine une CORPORATION D’OUVRIERS DE LA CONSTRUCTION (MAÇONS) née très vraisemblablement au 17e siècle en GRANDE BRETAGNE (l‘ANGLETERRE et/ou l’ÉCOSSE), après des périodes de TROUBLES SOCIAUX occasionnés par des GUERRES DE RELIGION entre CATHOLIQUES et PROTESTANTS. Passant progressivement du CHANTIER à la LOGE, elle est originellement composée de VRAIS MAÇONS appelés MAÇONS OPÉRATIFS ou MAÇONS BÂTISSEURS (de CATHÉDRALES détruites par les INTERMINABLES GUERRES DE LA CHRÉTIENNETÉ), qui se rencontraient dans les ENTREPÔTS de commerçants, dans les HANGARS, dans les TAVERNES ENFUMÉES et ESTAMINETS dans des endroits reculés, pour discuter de leurs INTÉRÊTS PROFESSIONNELS, dans la convivialité et la passion, aidés en cela par les VAPEURS DE LA BIÈRE.

Derrière l’intérêt purement professionnel, il y avait certainement le BESOIN DE RECOUDRE UN TISSU SOCIAL déchiré par les ravages occasionnés par les INTRIGUES DE LA CHRÉTIENNETÉ. Après la période d’errements vint celle des RALLIEMENTS avec des NON-MAÇONS (hommes de droit et de lettres, penseurs, scientifiques, ecclésiastiques, etc.), et ce serait ainsi que la FRANC-MAÇONNERIE OPÉRATIVE aurait viré dans la SPÉCULATION PHILOSOPHIQUE sous l’influence du SIÈCLE DES LUMIÈRES (NEWTON, LOCKE, MONTESQUIEU, etc.).
Ainsi commencèrent les TROUBLES MÉTAPHYSIQUES de cette CORPORATION DE MODESTES OUVRIERS (devenus FRANCS-MAÇONS SPÉCULATIFS), intégrée par des ESPRITS ILLUMINÉS, ramassant tout ce qu’il y a de CROYANCES ANCIENNES, combinées avec des TROUVAILLES SCIENTIFIQUES de l’époque, dans une sorte d’AMALGAME camouflé derrière le MASQUE du GNOSTICISME. Autrement dit, un « CULTE » — une « SECTE » — se voulant une QUÊTE ÉSOTÉRIQUE DE LA SPIRITUALITÉ dans des TEMPLES appelés LOGES, autour de la truculente ALLÉGORIE: « RASSEMBLER CE QUI EST ÉPARS POUR ACHEVER LA CONSTRUCTION DU TEMPLE… », une FORMULE SIBYLLINE qui est visiblement la PRINCIPALE ZONE D’OMBRE — où se cache le « VRAI SECRET » MAÇONNIQUE — sur laquelle la LUMIÈRE sera faite dans le 3e VOLET de cette investigation…

S’inspirant des RITES ÉGYPTO-NUBIENS et s’identifiant aux GRANDS BÂTISSEURS DE PYRAMIDES, les adeptes de la franc-maçonnerie spéculative utilisent des SYMBOLES reliés au métier de maçon (la RÈGLE, la LIGNE, la TRUELLE, l’ÉQUERRE, le CISEAU, le FIL À PLOMB, le COMPAS, le MAILLET) dont le SENS est défini par l’Écossais WILLIAM PRESTON dans son ILLUSTRATIONS DE LA FRANC-MAÇONNERIE, publié pour la première en 1772 et réédité plus d’une douzaine de fois. Des OUTILS de maçon devenus des SYMBOLES qui, selon une très belle formule de la LOGE RENAISSANCE NO 119, sont destinés à « MODELER ET À FORGER LES CONSCIENCES PLUTÔT QU’À TAILLER LES PIERRES ». Au total 90 OUTILS (dont le TABLIER, le LEVIER, les GANTS, le NIVEAU, les COLONNES, etc.), selon le docteur BENHAMOU, CHAQUE DEGRÉ D’INITIATION correspondant à UN CORPUS DE SYMBOLES.
À ces OUTILS-SYMBOLES, les Francs-maçons associent d’autres icônes (le PAVÉ MOSAÏQUE, le CRÂNE, l’ÉPÉE…) PASTICHÉS avec d’AUTRES RÉFÉRENCES subtilisées à la TRADITION ÉGYPTO-NUBIENNE (la PYRAMIDE, le SOLEIL RA, l’ŒIL D’HORUS…), souvent DÉTOURNÉS DE LEUR SENS ET DE LEUR BUT. Cette CONTREFAÇON ORIGINELLE (reposant sur un MAGMA DE CROYANCES et de RITES) est la PREMIÈRE GRANDE CONTRADICTION qui entache la franc-maçonnerie, qui tente de COMBATTRE LA MYSTIFICATION RELIGIEUSE (catholique, notamment) PAR UNE AUTRE FORME DE MYSTIFICATION… Un BOULET qu’elle traînera toujours derrière elle…

Ce serait sous le règne du ROI PROTESTANT GEORGES Ier, une fois la paix civile définitivement installée, que fut STRUCTURÉE en 1717 cette nouvelle forme de mystification autour de la GRANDE LOGE D’ANGLETERRE — la 1ÈRE GRANDE OBÉDIENCE MAÇONNIQUE — qui adopta en 1723 un LIVRE DES CONSTITUTIONS dites d’ANDERSON (nom du PASTEUR PRESBYTÉRIEN qui fut, avec le PASTEUR ANGLICAN DESAGULIERS, à l’origine de cette structuration), véritable BIBLE MAÇONNIQUE, regroupant des légendes ou mythes, des chants, des règlements, etc., qualifiés de « RÉCITS DÉLIRANTS » , de « PREMIÈRE IMPOSTURE MAÇONNIQUE », de COMPILATION « D’OBSCURS DOCUMENTS », d’« HISTOIRE FANTAISISTE » par … ALAIN BAUER — ANCIEN GRAND MAÎTRE DU GRAND ORIENT DE FRANCE — dans son LIVRE au titre évocateur : LE CRÉPUSCULE DES FRÈRES (ÉD. TABLE RONDE, PARIS, 2005).

WILLIAM PRESTON fait mention d’un SCHISME latent entre les MAÇONS DE LONDRES (se réclamant d’une tradition plus ancienne qu’ils nomment les ANCIENS) et la GRANDE LOGE DE LONDRES (accusés d’être des MODERNES ayant trop innové aux dépens de la Tradition) qui sera surmonté par une UNION entre les DEUX FRACTIONS en 1813. Le docteur BENHAMOU parle de RITE ÉCOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTÉ qui daterait de 1730 et à partir duquel un certain ANDREW MICHAEL RAMSAY, Grand Orateur de l’ordre maçonnique en France, aurait brodé la CHIMÉRIQUE FILIATION avec les TEMPLIERS, pour ATTIRER L’ADHÉSION DES NOBLES…

L’IMPLANTATION DE LA FRANC-MAÇONNERIE EN FRANCE donne elle-même lieu à des DIVERGENCES INCONCILIABLES. Le docteur BENHAMOU mentionne la date de 1721 comme étant celle de l’installation de la PREMIÈRE LOGE MAÇONNIQUE FRANÇAISE à DUNKERQUE, par les VOYAGEURS et NÉGOCIANTS ANGLAIS et les MILITAIRES. Selon une autre source — MAURICE CAILLET, un TRANFUGE du GRAND ORIENT DE France —, ce serait en 1725 que la franc-maçonnerie apparut en France avec MONTESQUIEU et, ajoute t-il : « ses MEMBRES, NOBLES, GRANDS BOURGEOIS voire ECCLÉSIASTIQUES sont GALLICANS, c’est à dire OPPOSÉS à la PRÉÉMINENCE DE L’ÉVÊQUE DE ROME. »
Quant au GRAND ORIENT DE France (GODF), elle maintient la date de 1728, très vivement dénoncée par son ANCIEN GRAND MAÎTRE — ALAIN BAUER — comme une AUTRE IMPOSTURE. De la « CAMELOTE MAÇONNIQUE », pour reprendre son expression. Il n’est décidément PAS FACILE D’ÉCRIRE L’HISTOIRE DE LA FRANC-MAÇONNERIE…

DE L’ÂGE D’OR DE LA FRANC-MAÇONNERIE

Si en vertu d’une loi de la Nature, la mauvaise graine contamine les bonnes graines, une AUTRE LOI DE LA NATURE veut que la BONNE GRAINE pousse sur du FUMIER. Et la BONNE GRAINE a effectivement poussé sur le FUMIER DU MENSONGE MAÇONNIQUE si l’on se fie à certaines RÉALISATIONS HISTORIQUES attribuées aux FRANCS-MAÇONS. Et aussi à la liste d’ILLUSTRES NOMS parmi lesquelsVOLTAIRE, DIDEROT, VICTOR HUGO, LAMARTINE (?), CONDORCET, VICTOR SCHOELCHER, ZOLA, et j’en oublie, tous crédités d’avoir été des FRANCS-MAÇONS DE LA GRANDE ÉPOQUE — l’ÂGE D’OR… De très GRANDS IDÉALISTES, au SENS LE PLUS NOBLE du terme. Mus par l’IDÉAL DE JUSTICE et de GRANDEUR!
Et c’est parce que l’OR est sorti du MAGMA MAÇONNIQUE, et qu’on perçoit par moments des éclats intermittents de cet OR MAÇONNIQUE, qu’on peut se RISQUER aujourd’hui à faire la DISTINCTION entre les « BONS » et les « MAUVAIS » FRANCS-MAÇONS, au risque de CHOQUER certaines VICTIMES de francs-maçons qui demeurent convaincus qu’il n’y a pas de bons francs-maçons, que ce sont tous des DÉMONS, se référant inconsciemment à cet adage banmanan de SÉGOU selon lequel « IL N’Y A PAS DE BON PARMI LES ENFANTS DE CHIEN, SAUF CELUI QUI N’A PAS DE QUEUE. »…

Du CHAOS ORIGINEL d’où elle émergea à sa structuration en ANGLETERRE, le chemin fut escarpé pour LA FRANC-MAÇONNERIE jusqu’à son IMPLANTATION EN FRANCE qui fut le théâtre de son ÂGE D’OR, faisant ACCOUCHER LA SOURIS DE LA MONTAGNE, sur la base de PRINCIPES AUSSI NOBLES que les RÉALISATIONS qui en ont résulté. À en croire les archives maçonniques, sitôt implantée en France, la Franc-maçonnerie s’est illustrée comme un MOUVEMENT DE RÉVOLTE CONTRE LES DÉRIVES ET LES PRIVILÈGES ROYAUX de l’époque, inspirant ainsi la RÉVOLUTION BOURGEOISE FRANÇAISE DE 1789, considérée par certains comme le POINT CULMINANT DU SIÈCLE DES LUMIÈRES. « UNITÉ, INDIVISIBILITÉ DE LA RÉPUBLIQUE, LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ou la MORT » seraient à l’origine des VALEURS MAÇONNIQUES ayant servi de CREDO aux RÉVOLUTIONNAIRES FRANÇAIS.
Le docteur BENHAMOU DE LA GRANDE LOGE DE FRANCE s’est fait un honneur de nous le rappeler avec force détails, n’omettant pas de nous apprendre que certains des Grands Francs-maçons de cette glorieuse époque étaient des ARISTOCRATES TRÈS ATTACHÉS À LEURS PRIVILÈGES. Ce qui valut une ACCUSATION de « CONSERVATEURS DES VALEURS CULTURELLES DE L’ANCIEN RÉGIME » à certains Francs-maçons, contraints de trouver le SALUT DANS L’EXIL. Comme LA FAYETTE qui « PART PORTER L’IDÉAL MAÇONNIQUE EN AMÉRIQUE ». Et à d’autres, comme le DUC D’ORLÉANS, PHILIPPE ÉGALITÉ (ANCIEN GRAND MAÎTRE DU GRAND ORIENT DE FRANCE), de SUCCOMBER sous la GUILLOTINE DE ROBESPIERRE en novembre 1792. Une autre du beau sexe, la PRINCESSE DE LAMBALLE (GRANDE MAÎTRESSE DES LOGES ÉCOSSAISES FÉMININES DE FRANCE), ayant succombé un an auparavant lors des MASSACRES de septembre 1793 …Une CHASSE AU FRANC-MAÇON qui poussa un moment le mouvement maçonnique à se murer dans la CLANDESTINITÉ jusqu’à la CHUTE DE ROBESPIERRE en 1794, date à laquelle il reprit graduellement…
D’autres ACCUSATIONS, ayant trait au COMPLOT, et sur lesquelles on reviendra, fusèrent à l’époque contre cette ÉNIGMATIQUE ASSOCIATION au PASSÉ très AGITÉ…

Dans le même numéro d’HISTORIA de mars 2008, la rédactrice en chef PATRICIA CRÉTÉ, abondant dans le sens du docteur BENHAMOU, se fait fort de nous rappeler que nous devons à la franc-maçonnerie de GRANDS ACQUIS comme la LOI 1901 SUR LES ASSOCIATIONS, la LOI 1905 sur la LAÏCITÉ (SÉPARATION DE L’ÉGLISE DE L’ÉTAT), l’ENSEIGNEMENT LAÏC, GRATUIT et OBLIGATOIRE pour tous, la CRÉATION DE LA CROIX-ROUGE et… l’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE… C’est sur ce dernier point — l’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE — que le TROUBLE surgit encore, parce qu’il y a là un ÉNORME MALENTENDU qu’il faut ÉCLAIRCIR…

L’ENVERS DE LA MÉDAILLE D’OR : LE RACISME, L’ESCLAVAGISME ET L’IMPÉRIALISME MAÇONNIQUES

RACISME, ESCLAVAGISME ET IMPÉRIALISME sont les 3 « ISME » qui viennent définitivement ternir l’or maçonnique et la reléguer dans sa boue originelle. L’ÂGE D’OR de la franc-maçonnerie, qui ne s’est pas limitée à la France, s’est aussi exportée vers D’AUTRES CIEUX qui le vécurent, non point comme un ÂGE D’OR, mais plutôt comme un ÂGE DES TÉNÈBRES. Ce fut notamment le cas des PAYS AFRICAINS qui subirent la COLONISATION AU NOM DES VALEURS MAÇONNIQUES. Désireux d’étendre L’EMPIRE COLONIAL FRANÇAIS, certains FRANCS-MAÇONS FRANÇAIS — notamment JULES FERRY et SAVORGNAN DE BRAZZA —, décrétèrent qu’il fallait « APPORTER LES LUMIÈRES AUX RACES INFÉRIEURES » (voir l’article de VINCENT HUGEUX et FRANÇOIS KOCH, ’’L’AFRIQUE AUX PREMIÈRES LOGES’’, L’EXPRESS, avril 2008).

De prime abord, ce RACISME NÉANDERTHALIEN peut être perçu comme une PREMIÈRE RUPTURE avec l’IDÉAL MAÇONNIQUE PROCLAMÉ et S’INSCRIVANT EN FAUX contre les démarches d’AUTRES FRANCS-MAÇONS — l’ABBÉ GRÉGOIRE et VICTOR SCHOELCHER— ayant ardemment milité pour l’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE. Or, MALHEUR EXPIATOIRE, HORREUR parmi les plus grandes HORREURS qui font la honte de l’espèce humaine, la COLONISATION OCCIDENTALE fut TOUT SAUF UNE MISSION CIVILISATRICE EN AFRIQUE, comme l’attestent les IMAGES D’ARCHIVES. Dans les faits, CE QUI DISTINGUE LA COLONISATION DE L’ESCLAVAGE, c’est un seul élément : la TRANSPLANTATION. Tandis que les ESCLAVES ÉTAIENT ARRACHÉS À LEUR TERRE ANCESTRALE ET TRANSPLANTÉS un peu partout en AMÉRIQUE et aux CARAÏBES, les COLONISÉS ÉTAIENT ESCLAVAGISÉS DANS LEURS PROPRES PATRIES, avec les MÊMES DÉGRADATIONS PHYSIQUES ET MORALES, avec le MÊME ABÂTARDISSEMENT et le MÊME ABRUTISSEMENT. Je renvoie les sceptiques au DOCUMENTAIRE de RICHARD HAMON — LE PETIT BLANC À LA CAMÉRA ROUGE — tourné en Afrique en 1949 par le jeune RENÉ VAUTIER, au péril de sa vie, et qui fut CENSURÉ en FRANCE pendant 40 ANS — DE 1950 1990…
Quand le COLON FRANÇAIS (et FRANC-MAÇON) affirme la MAIN SUR LE CŒUR qu’il a CONSTRUIT ceci ou cela en Afrique (ÉCOLES, DISPENSAIRES, ROUTES, CHEMINS DE FER…), IL OUBLIE DE DIRE qu’il a fait faire ces TRAVAUX FORCÉS par des AFRICAINS (des HOMMES, FEMMES et ENFANTS — FILLES ET GARÇONS), réquisitionnés de force comme des BÊTES DE SOMME, faisant à l’occasion de MONSTRUEUSES HÉCATOMBES… IL OUBLIE DE PRÉCISER que ces « constructions » n’étaient PAS DANS L’INTÉRÊT DE L’AFRIQUE, mais dans SON PROPRE INTÉRÊT (la FRUCTIFICATION de ses MATIÈRES PREMIÈRES et de ses CAPITAUX). Comme le dit si bien ARTHUR KOESTLER: « LE PASSANT NE CONSRTUIT PAS. »
RAPPELONS ensuite que L’ESCLAVAGE N’A PAS ÉTÉ ABOLI POUR DES RAISONS HUMANITAIRES, mais pour des QUESTIONS ÉCONOMIQUES. TOUJOURS DANS L’INTÉRÊT DE L’ANCIEN ESCLAVAGISTE DEVENU ABOLITIONNISTE ET COLON PAR NÉCESSITÉ… Citons à cet effet un extrait du monumental ouvrage de l’HISTORIEN BURKINABÉ JOSEPH KI-ZERBO :
« À l’aube du XIXe siècle, L’AFRIQUE, PONCTUÉE DE TOUS CÔTÉS PAR LA TRAITE, depuis QUATRE SIÈCLES, attire de plus en plus L’ATTENTION DU MONDE. Pourquoi? D’abord en raison du MOUVEMENT ANTI-ESCLAVAGISTE. Rappelons que la GRANDE-BRETAGNE, ayant SUPPRIMÉ L’ESCLAVAGE dans son immense empire en 1830, monte la garde sur les trois mers autour de l’Afrique. En 1848, la FRANCE en fait autant. Bien que le BRÉSIL ait attendu 1898 pour suivre le courant, dès le milieu du XIXe siècle, LA TRAITE DES NOIRS N’EST PLUS À LA MODE et sera de plus en plus bannie. Le MOUVEMENT MISSIONNAIRE, résultant en partie de cette NOUVELLE ATTITUDE EUROPÉENNE, va CONTRIBUER aussi à la FORTIFIER. Renversant totalement la position du XVe siècle, les ÉGLISES, surtout les PROTESTANTS ANGLAIS, vont porter sur l’Afrique un capital prodigieux de PROSÉLYTISME, de dévouement, de générosité, mais aussi parfois de NAÏVETÉ et de COMPROMISSIONS. AU XVe SIÈCLE, il était bon D’ARRACHER LES NOIRS DE L’AFRIQUE pour SAUVER LEUR ÂME. AU XIXe SIÈCLE, constatant sur place L’EFFROYABLE GÂCHIS HUMAIN, nombre de missionnaires CRIÈRENT AU GÉNOCIDE et ENCOURAGÈRENT le CONTRÔLE, voire la CONQUÊTE de L’AFRIQUE par L’EUROPE pour METTRE FIN AU MASSACRE…

Mais le RENOUVEAU D’INTÉRÊT POUR L’AFRIQUE s’explique surtout pour des RAISONS ÉCONOMIQUES. Durant le XIXe siècle, l’ANGLETERRE d’abord, puis les AUTRES PAYS DE L’EUROPE OCCIDENTALE vont subir une MUTATION DE STRUCTURES qui est la RÉVOLUTION INDUSTRIELLE ponctuée par l’INVENTION DES MACHINES À VAPEUR, À FILER, À TISSER, DU PUDDLAGE, etc. Cette Europe-là avait des BESOINS RADICALEMENT NOUVEAUX. Elle N’AVAIT QUE FAIRE DE L’AFRIQUE EXPÉDIANT SANS ARRÊT DES MASSES D’HOMMES SUR DES PLANTATIONS ou l’on avait DE MOINS EN MOINS BESOIN DE LEUR BRAS, puisque les MACHINES AGRICOLES commençaient à y suppléer. ALORS QU’EN AFRIQUE MÊME, ILS POUVAIENT SERVIR DE MAIN-D’ŒUVRE pour fournir des MATIÈRES PREMIÈRES et constituer sur place un MARCHÉ DE CHOIX pour la PRODUCTION INDUSTRIELLE EUROPÉENNE. L’ÂGE MÉCANIQUE IMPOSAIT À L’AFRIQUE UN NOUVEAU RÔLE À JOUER dans L’ESSOR EUROPÉEN. PROSPECTER les POSSIBILITÉS DE L’AFRIQUE en PLANTATIONS et MINES, CONTRÔLER au besoin ces SOURCES DE PRODUCTION et disposer d’un DÉBOUCHÉ HUMAIN LE PLUS VASTE POSSIBLE pour la CONSOMMATION, telle sera de plus en plus la TENDANCE DES CAPITALISTES EUROPÉENS. Ce n’est d’ailleurs PAS PAR HASARD que LES PAYS EUROPÉENS LES PLUS INDUSTRIALISÉS seront aussi LES PLUS GRANDES PUISSANCES COLONIALES. Mais cette tendance ne se manifestera nettement que dans le dernier quart du siècle. » (J. KI-ZERBO,L’HISTOIRE DE L’AFRIQUE NOIRE, HATIER, 1978, pp 401-402 )

À la lumière des ces PRÉCISIONS HISTORIQUES, s’imposent plusieurs CONSTATS. Il en ressort d’abord que loin d’être un acte humanitaire ou de sursaut de conscience, l’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE, motivée par des intérêts bassement matérialistes et égoïstes, ne faisait que SUBSTITUER À L’ANCIENNE FORME D’ESCLAVAGE UNE NOUVELLE FORME D’ESCLAVAGE. D’où le constat que la RUPTURE IDÉOLOGIQUE entre la DÉMARCHE ABOLITIONNISTE et la DÉMARCHE COLONIALISTE n’est qu’une TROMPEUSE APPARENCE… DE la POUDRE AUX YEUX. Ensuite on retrouve encore la CONTRADICTION ORIGINELLE qui entache la franc-maçonnerie, à savoir son IDENTITÉ AVEC L’ÉGLISE (dont elle essaie de se démarquer), avec la MÊME PROPENSION pour la MYSTIFICATION et le RACISME DIVINISÉ pour JUSTIFIER des CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ.
À cela s’ajoute une 2E CONTRADICTION quant aux sacro-saints principes « UNITÉ, INDIVISIBILITÉ DE LA RÉPUBLIQUE, LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ou la MORT » qui servirent de credo à la Révolution bourgeoise française, mais qui furent EXTRAORDINAIREMENT OMIS pour les COLONIES de l’AFRIQUE CHOSIFIÉE, MORCELÉE à la CONFÉRENCE DE BERLIN en MICROS ÉTATS distribués comme des PETITS PAINS aux différentes puissances coloniales, SANS AUCUN ÉGARD AUX GROUPES ETHNIQUES constitués depuis des siècles voire des millénaires, semant ainsi le GERME DE FUTURES GUERRES CIVILES en faisant cohabiter des groupes hostiles sur des TERRITOIRES DÉLIMITÉS À LA RÈGLE, avec des FRONTIÈRES ARTIFICIELLES. Et usant de la légendaire politique « DIVISER POUR MIEUX RÉGNER », CRÉANT OU ATTISANT DES HAINES TRIBALES OU ETHNIQUES, POUSSANT DES FRÈRES À S’ÉGORGER dans l’intérêt du PETIT COLON ESCLAVAGISTE, RACISTE, VOLEUR et MENTEUR… Une PRATIQUE qui hélas SÉVIT ENCORE et se sert des PETITS NÈGRES DE SERVICE comme INSTRUMENTS DE LIQUIDATION DE L’IDÉAL AFRICAIN…
Bref, corroborant un MENSONGE par un autre, la TARTUFERIE ABOLITIONNISTE MAÇONNIQUE se dédouble du MENSONGE « CIVILISATIONNISTE » et RACISTE de JULES FERRY et de SAVORGNAN DE BRAZZA, qui se matérialisera en Afrique par le truchement de ce que KI-ZERBO appelle LES 3 M (MISSIONNAIRES, MARCHANDS, MILITAIRES). La FRANCE procédera par VOIE GOUVERNEMENTALE et MILITAIRE tandis que l’ANGLETERRE procédera par les COMPAGNIES PRIVÉES.
L’INTERVENTION MILITAIRE IMPÉRIALISTE FRANÇAISE se fera via la FRANC-MAÇONNERIE implantée au SÉNÉGAL à SAINT-LOUIS dès 1781, « réunissant sous le maillet MILITAIRES, COMMERÇANTS et FONCTIONNAIRES ». Et c’est JUSTEMENT À PARTIR DU SÉNÉGAL QUE LA COLONISATION FRANÇAISE EST PARTIE, comme le rappelle encore KI-ZERBO : « Le PETIT TERRITOIRE SÉNÉGALAIS qui était effectivement CONTRÔLÉ PAR LA FRANCE, autour des centres de SAINT-LOUIS, GORÉE, DAKAR ET RUFISQUE (les quatre communes), aurait pu être FACILEMENT ASSIMILÉ et a commencé de l’être effectivement. OR, LE SÉNÉGAL A ÉTÉ LA BASE DE DÉPART POUR LA CONQUÊTE DE TOUT LE RESTE DE L’OUEST AFRICAIN. » (JOSEPH KI-ZERBO, op. cit., p.435).

Nous voilà définitivement éclairés sur cette GIGANTESQUE IMPOSTURE. Et quand on sait tous les MASSACRES qu’il y a eus LORS DE LA RÉSISTANCE AFRICAINE à la pénétration coloniale, ajoutés aux MASSACRES PENDANT LA COLONISATION et aux MASSACRES dans le cadre des LUTTES DE LIBÉRATION, ajoutés aux MASSACRES occasionnés par les GUERRES CIVILES entretenues par la France en Afrique pour pérenniser sa DOMINATION NÉOCOLONIALE (dont on trouve quelques illustrations dans FRANCE-AFRIQUE/ LE CRIME CONTINUE DE FRANÇOIS XAVIER VERSCHAVE), on se retrouve devant DES MONTAGNES DE CADAVRES IMPUTABLES À L’INITIATIVE MAÇONNIQUE… Une CASCADE DE GÉNOCIDES comparable humainement, mais supérieure quantitativement, à n’importe quel HOLOCAUSTE de l’humanité… Et si l’on ajoutait à ces CHIFFRES MACABRES les INNOMBRABLES AUTRES VICTIMES AFRICAINES de L’ESCLAVAGE JUDÉO-CHRÉTIEN, la FACTURE serait HORS DE PORTÉE…
Dans son mémorable DISCOURS SUR LE COLONIALISME(Présence Africaine, 1955), l’inoubliable MARTINIQUAIS AIMÉ CÉSAIRE  rappelait:
« Et pourtant, par la bouche des SARRAUT et des BARDE, des MULLER et des RENAN, par la bouche de TOUS CEUX QUI JUGEAIENT ET JUGENT LICITE D’APPLIQUER AUX PEUPLES EXTRA-EUROPÉENS, et au bénéfice de nations plus fortes, mieux équipées, une « UNE SORTE D’EXPROPRIATION POUR CAUSE D’UTILITÉ PUBLIQUE », c’était déjà HITLER qui parlait. »

Autrement dit, la COLONISATION, c’est du NAZISME LÉGITIMÉ parce que PERPÉTRÉ SUR DES PEUPLES NON EUROPÉENS comme le rappelle encore CÉSAIRE à ces BOURGEOIS BLANCS RÉVEILLÉS UN BEAU MATIN par le CHOC EN RETOUR que fut le NAZISME HITLÉRIEN:
« On s’étonne, on s’indigne. On dit : ’’ Mais, bah! C’est le NAZISME, ça passera!’’ Et on attend et on espère; et ON SE TAIT À SOI-MÊME LA VÉRITÉ, que c’est une BARBARIE, mais la BARBARIE SUPRÊME, celle qui COURONNE, celle qui RÉSUME la QUOTIDIENNETÉ DES BARBARIES; que c’est du NAZISME, oui, mais qu’AVANT D’EN ÊTRE LA VICTIME, ON EN A ÉTÉ LE COMPLICE; que ce NAZISME-LÀ, on l’a supporté avant de le subir, on l’a absous, on a fermé l’œil dessus, on l’a légitimé, PARCE QUE, JUSQUE-LÀ, IL NE S’ÉTAIT APPLIQUÉ QU’À DES PEUPLES NON EUROPÉENS; que ce NAZISME-LÀ, on l’a cultivé, ON EN EST RESPONSABLE, et qu’il sourd, qu’il perce, qu’il goutte, avant de l’engloutir dans ses eaux rougies de toutes les fissures de la CIVILISATION OCCIDENTALE ET CHRÉTIENNE. »

Voilà la FRANC-MAÇONNERIE définitivement dénudée et fixée sur sa RESPONSABILITÉ HISTORIQUE… Son CRIME CONTRE L’HUMANITÉ dont elle DEVRA RÉPONDRE DEVANT L’ÉTERNEL…
J’approfondirai ce sujet dans le 4e VOLET consacré aux FAUX-FRÈRES D’AFRIQUE qui PERPÉTUENT cette LUGUBRE DOMINATION COLONIALE, AUSSI BIEN POLITIQUEMENT, ÉCONOMIQUEMENT que CULTURELLEMENT. Un sujet DÉJÀ ABORDÉ DANS UN ARTICLE ANTÉRIEUR intitulé LES NÈGRES DE SERVICE DE LA LITTÉRATURE COLONIALE / L’IDÉOLOGIE COLONIALE DE SENGHOR À MABANCKOU…, qui sera traité cette fois-ci SOUS UN ANGLE PUREMENT MAÇONNIQUE…
Entretemps, je vous donne rendez-vous pour le 3E VOLET consacré au « VRAI SECRET MAÇONNIQUE » qui sera affiché la semaine prochaine et qui ne manquera pas de surprendre bien de personnes qui se définissent comme des francs-maçons, sans réaliser qu’ils sont les JOUETS d’une MACABRE MYSTIFICATION…
J’ESPÈRE SEULEMENT QUE CERTAINS N’AURONT PAS À EN PÂTIR DE LEUR VIE, PARCE QUE LA VÉRITÉ EST SOUVENT QUELQUE CHOSE D’INSUPPORTABLE, surtout quand on n’y est pas préparé psychologiquement. Vous êtes… AVERTIS À L’AVANCE.

ENQUÊTE AU COEUR DES ANTICHAMBRES DE LA FRANC-MAÇONNERIE: DES DÉMONS CRÉPUSCULAIRES AUX FRANCS-MAÇONS DE L’APOCALYPSE

Copyright 2009, Mountaga Fané KantékaNB: ma dernière enquête relative aux « crimes et impostures de la franc-maçonnerie : du racisme au nazisme maçonnique » m’a valu de figurer sur un blog maçonnique — le site hiram — qui n’a pas pu s’empêcher de dévoiler sa face de bourreau, me gratifiant à l’occasion d’une menace maçonnique(sur laquelle je reviendrai) et me raillant avec la paresse et l’ignorance crépusculaires qui affligent en ce moment ce monstre aux tentacules protractiles et aux pieds d’argile, envahi par la grande criminalité impunie et sévissant sous le couvert d’une quête spirituelle inaccessible voire inexistante…
À l’évidence, ces petits illuminés — hostiles à la recherche historique et à tout ce qui vient ébranler leurs certitudes et assurance — ne se doutent pas que la Franc-maçonnerie elle-même est une fille bien tardive d’autres confréries initiatiques. Un voile d’ethnocentrisme qui brouille la vue de ceux qui ramènent le vécu universel au pâle Occident judéo-chrétien, fonctionnant par le racisme, le révisionnisme et la spoliation, faisant fi des civilisations plus anciennes…
Selon un proverbe ancestral : « L’ŒIL ne porte pas de fardeau, mais il ne se trompe pas sur ce qui est lourd. », parce que l’œil sait que ce qui est lourd, c’est ce qui est gros et/ou grand… Et l’esprit sait que ce qui est lourd, c’est aussi ce qui est vrai. Ces petits francs-maçons devront donc s’attendre à s’effondrer de nouveau sous le poids de la vérité assassine…
Dans Les Damnés de la terre, Frantz Fanon écrivait que: « Dès lors que vous et vos semblables êtes liquidés comme des chiens, il ne vous reste plus qu’à utiliser tous les moyens pour rétablir votre poids d’homme. Il vous faut donc peser le plus lourdement possible sur le corps de votre tortionnaire pour que son esprit égaré quelque part retrouve enfin sa dimension universelle… »
Ce combat est le lot de tous — de tous ceux qui sont bafoués, humiliés, spoliés et persécutés, au nom d’un racisme et d’un élitisme aussi crasses qu’illusoires, par des hommes de rien qui ont trahi tout, jusqu’à leur « Idéal » proclamé de Justice et de Fraternité universelles… *** *** *

« La franc-maçonnerie est une fraternité cachée dans une autre fraternité : une organisation visible cachant une fraternité invisible des élus…» Manly Palmer Hall

Cette surprenante indiscrétion du « plus grand philosophe de la franc-maçonnerie » résume en une phrase toute la problématique maçonnique : ses contradictions, ses divergences, ses égarements, ses tiraillements, ses atermoiements, son vertigo, sa semi-clandestinité, son incapacité à se situer et à définir ou transmettre un message initiatique qu’elle est la première à ignorer…
Loin d’être un bloc monolithique, la franc-maçonnerie est une maison faite d’une multitude d’antichambres, réservant des flots de surprises aux profanes et aussi à la grande masse de francs-maçons, souvent de bonne foi, tenus à l’écart des arcanes maçonniques, à la merci du cercle restreint des Grands Gourous de la maçonnerie, eux-mêmes perdus dans la secrète adoration de divinités étranges aux desseins étranges…
Ce 3e volet est la dernière ligne droite devant nous conduire directement dans l’ultime antichambre du mystérieux « Secret » maçonnique, en franchissant cette fois-ci une MER TOURMENTÉE peuplée de CRÉATURES REPTILIENNES de diverses espèces, partagées entre les PETITS DÉMONS CRÉPUSCULAIRES nageant à la surface des flots houleux et les GRANDS DÉMONS CACHÉS dans les profondeurs…
Le PREMIER GROUPE — la grande masse des francs-maçons — constitue la partie visible de l’iceberg maçonnique servant d’instrument de diversion aux membres du SECOND GROUPE — le cercle restreint et invisible des Grands Initiés — se délectant du sort de l’humanité et nageant dans les mêmes eaux troubles que les SIONISTES purs et durs (les MYSTIQUES DU « PEUPLE ÉLU »)…
Jouissant diversement des privilèges de francs-maçons, ces deux groupes ne se ressemblent pas, ne se rencontrent pas ou presque pas (les seconds manipulant les premiers à leur insu) et n’ont même PAS LES MÊMES OBJECTIFS… Ils sont comme la TERRE et le CIEL …
Alors que les premiers nourrissent une littérature aussi abondante que nauséabonde, il faut sonder les profondeurs, traquer, déterrer, décrypter et recouper les déclarations des grands transfuges avec les indiscrétions de grandes sommités maçonniques pour être édifiés sur l’existence des seconds… Et entre ces deux mondes éloignés, existe un UNIVERS INTERMÉDIAIRE secoué par des tempêtes obédientielles, où se distingue « un quart-monde qui a tout raté, demi-solde de la vie politique profane », pour reprendre l’expression d’un autre illustre et fier franc-maçon que nous avons déjà côtoyé et que nous allons encore rencontrer — plus profondément— au cours de cette crépusculaire odyssée sur la mer tourmentée de l’univers maçonnique. Ce « QUART-MONDE » lui-même recèlerait dans un de ses recoins une autre antichambre évoquant le GOULAG STALINIEN. Que donc de coins et de recoins dans la demeure maçonnique! Que d’antichambres dans cet édifice labyrinthique!

DES PETITS DÉMONS CRÉPUSCULAIRES MAÇONNIQUES :

La piste de la multiplicité des antichambres maçonniques nous est d’abord ouverte par MAURICE CAILLET — un illustre transfuge du Grand Orient de France (GODF), converti au catholicisme — qui a créé un site intitulé J’étais franc-maçon dans lequel il règle ses comptes avec ses anciens frères de loge. Chirurgien gynécologue et urologue, Maurice Caillet a été pendant 15 ans (de 1970 à 1985) franc-maçon au GODF et gravi les grades initiatiques jusqu’au 18e degré (Chevalier Rose-croix), Vénérable de loge, Délégué au convent, membre de la fraternelle des hauts fonctionnaires.
Très actif, il contribue ardemment à défaire l’organisation maçonnique (qu’il qualifie de secte incompatible avec la foi catholique), en donnant des CONFÉRENCES-TÉMOIGNAGES. Il expose notamment les étapes initiatiques de la franc-maçonnerie qui vont du premier au 33e grade ou degré. Dans l’un de ses témoignages, Caillet explique le MÉCANISME INTERNE des obédiences maçonniques qui aide à comprendre le FOSSÉ existant entre les francs-maçons de la base et ceux du sommet. Ainsi, il existe au niveau des obédiences AU MOINS TROIS STRUCTURES PARALLÈLES de nature différente.
– Une première structure démocratique regroupant des ateliers ou loges bleues ou de Saint Jean qui gère les trois premiers grades d’apprenti, de compagnon et de maître. Tous les responsables, officiers et Vénérables de loge, Délégué au convent, membres du Conseil de l’Ordre, Grand Maître et ses adjoints étant élus et non reconductibles au delà de deux ou trois ans. Ces loges sont déclarées auprès des préfectures, comme association loi de 1901. Elles ont leur constitution, leurs statuts et une justice maçonnique compétente pour les conflits entre frères.

– Une 2e structure, initiatique, qui est « beaucoup moins connue, voire ignorée des ’’profanes’’ », constituée autour des ateliers de perfectionnement, « cloisonnés en quatre niveaux, du 4e au 33e grades selon certains rites (REAA), sans communication des ateliers supérieurs vers les inférieurs ». (Cette rupture de communication entre les bases et les autorités sommitales est confirmée par l’ancien Grand Maître du GODF, ALAIN BAUER, dans l’autre sens : « Les travaux des loges ne remontent plus aux sommets des obédiences » dans une entrevue accordée à FRANÇOIS KOCH dans l’Express d’août 2005, Une crise existentielle).
Toujours selon Caillet, le recrutement d’un niveau à l’autre se fait par COOPTATION et sa gestion est assurée par un COLLÈGE DE GRANDS INITIÉS inconnus des maçons de base et encore plus de la presse. Il est présidé par un Grand Commandeur « élu à vie » (nous avons par contre appris un cas d’éviction de ce Grand Commandeur dans Le crépuscule des frères d’ALAIN BAUER)

– La 3e structure n’a pas de statut officiel et englobe les FRATERNELLES (terreau fertile à toutes sortes de compromissions et de corruptions) et les LOGES SAUVAGES, non répertoriées, constituées d’au moins 7 maîtres…

C’est au niveau de cette 3e structure — plus précisément les FRATERNELLES — que se rencontre la foule grouillante des petits démons crépusculaires (la partie visible de l’iceberg)… Ce sont des « aventuriers de l’alimentaire » pour reprendre l’expression du franc-maçon BERNARD PLATON, préfacier de Ombres et Lumières sur la franc-maçonnerie de GILBERT GARIBAL. Ils sont la cause du sentiment généralisé de réprobation contre la franc-maçonnerie, à cause de leur arrivisme, ne reculant devant aucune turpitude, devant aucun crime, pour satisfaire leur gloutonnerie. Ce sont leurs innombrables réseaux que le journaliste français FRANÇOIS KOCH qualifie de « ZONE HONTEUSE DE LA FRANC-MAÇONNERIE » (voir Historia, mars 2008).
L’adage « qui se ressemblent s’assemblent » leur sied mieux qu’à quiconque. C’est un assemblage d’instincts grégaires — véritable TRIBU MAÇONNIQUE —, appelés les frères ou sœurs « TROIS POINTS » qui, selon l’expression de Koch, sont « sécrétées par les obédiences, mais totalement autonomes », fonctionnant « par profession voire par sensibilité », et « demeurent contraires à l’idéal maçonnique ». Ayant défrayé la chronique des faits divers à partir des années 1980 et 1990, elles suscitèrent le qualificatif méprisant de « déviation de la franc-maçonnerie », émanant du Grand Maître ALAIN BAUER…
Ainsi, ces « amicales » ou « réseaux parallèles », très sélectifs ou élitistes, seraient « plus secrets encore que les loges », focalisés à outrance sur l’obtention des privilèges, communiquant entre eux par des codes (poignée de main, mot de passe chuchoté à l’oreille et autres gestes codés), se donnant mutuellement des coups de pouce magiques pour des réussites miraculeuses et fulgurantes, et inexplicables aux yeux des profanes laborieux qui, pour se consoler, parlent de « chance », sans savoir que cette « chance » a un nom…

**** ** *

D’ORIGINE POLITIQUE, cette « zone honteuse » serait née sous la IIIE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE autour de députés et de sénateurs pour déboucher finalement sur une FLORAISON DE GROUPUSCULES, se comptant parmi la fraternelle parlementaire, la fraternelle de l’enseignement, la fraternelle des policiers (la Reynie), la fraternelle hôtelière du Groupement International Tourisme et Entraide (GITE), la fraternelle des juges consulaires, les clubs 50 (regroupant les notabilités maçonniques régionales), le Cercle Ramadier réunissant les élus de gauche, la fraternelle des bouddhistes (L’Acacia et Lotus), la fraternelle des homosexuels (les Enfants de Cambacérès, luttant contre l’homophobie), etc. En France « près de 600 structures maçonniques, péri-maçonniques, para-maçonniques ou pseudos-maçonniques sont déclarées sous forme d’associations — sans compter les autres —, alors que les principales obédiences françaises (fédérations de loges) n’en reconnaissent qu’une douzaine et n’en connaissent qu’une quinzaine », écrit BAUER dans son Crépuscule des frères
Ainsi, tous ces petits groupes plus ou moins diaboliques, ces sous-sectes s’adonnant à l’occasion à du lobbying, échapperaient totalement au contrôle de leurs obédiences respectives — le Grand Orient de France (GODF), la Grande Loge Nationale Française (GLNF), la Grande Loge de France (GLF), la Grande Loge Féminine de France (GLFF), etc. — qui sont hostiles au mélange des genres dans les temples. Et ces petits cercles plus ou moins maléfiques édicteraient leurs propres codes de conduite, ce qui serait à l’origine de tout ce désordre et de tous ces crimes qui empoisonnent l’existence de paisibles citoyens n’ayant pas l’heur de compter sur un RÉSEAU DE FRÈRES CRIMINELS…
Il y aurait même une « Commission inter-obédientielle » pour réglementer cette prolifération d’insectes maçonniques qui se dérobent à la justice des hommes, puisque ce sont eux-mêmes qui font le SYSTÈME D’IMPUNITÉ JUDICIAIRE, un peu partout dans le monde : France, Belgique, Québec, Sénégal, Gabon, Congo, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, etc. Avec la complicité des AVOCATS DU DIABLE qui refusent de prendre des dossiers incriminant un franc-maçon…
On y trouverait de toutes sortes d’escrocs que le bon Dieu a créés sur cette terre, liés souvent à des branches de MAFFIA ITALIENNE, allant du frère journaliste ou animateur qui décide de faire la promotion de son frère politicard ou de son frère artiste (écrivain, chanteur, comédien, etc.) au frère magistrat recourant notamment aux faux et usage de faux pour protéger un frère en violation flagrante de la loi et en intimidant le poursuivant avec des menaces ésotériques glissées dans des documents de justice (voir mes articles sur l’anonyme Doyen des juges d’instruction du TGI de Paris et ses deux Vice-Doyens NATHALIE DUTATRE et PATRICK GACHON dans L’Affaire Seuil / Mabanckou), des magouilles autour des liquidations judiciaires à l’attribution de marchés lucratifs à un frère ou une sœur, de l’entrave à la justice pour des affaires de contrefaçon, de viol ou d’agressions sexuelles au trafic ou consultation illégale de casiers judiciaires par de véreux frères policiers avec la complicité de frères juges d’instruction pourris…

Une FOSSE AUX SERPENTS ramenant l’Humanité aux eaux ténébreuses du chaos originel. Et non contents d’empoisonner l’existence de paisibles citoyens, ces esprits des ténèbres n’hésitent pas à s’entredéchirer, s’envoyant publiquement des anathèmes, se traitant mutuellement de faire partie d’une « maçonnerie irrégulière », comme le rappelle encore Maurice Caillet qui nous renvoie à l’occasion au SITE HIRAM (ce site suspect sur lequel je reviendrai), « réalisé par des MAÇONS ÉCŒURÉS qui tentent de contrer ces dérives affairistes »…

**** * ****

À de très rares occasions, certains de ces frères obscurs se font prendre par plus fort qu’eux. L’exemple le plus frappant est celui du misérable doyen des juges d’instruction du TGI de NICE, JEAN-PAUL RENARD, un frère très corrompu, qui se livrait, entre mille autres larcins, à la consultation illégale de CASIERS JUDICIAIRES (de futurs adeptes) pour le compte de sa loge — Les Fils de la Vallée —, une filiale de la Grande Loge Nationale Française. Au bout de 5 ans de marathon judiciaire et d’un inexorable bras de fer avec l’intraitable procureur ÉRIC DE MONTGOLFIER, aidé plus tard par BERNARD BACOU et VINCENT LAMANDA, il a été contraint à la retraite forcée, malgré de VAINES TENTATIVES D’OBSTRUCTION venant du Ministère de la Justice Français et du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), infiltrés par le poison maçonnique.
Acculé et rattrapé par la justice, ce véreux magistrat franc-maçon, naguère dieu sur terre, s’effondra comme un sac de riz subitement vidé de son contenu devant le CSM, en ces propos fort surprenants : «j’ai perdu 11 kilos et ma capacité sexuelle. Et qu’est-ce que j’ai gagné? Une psychothérapie, le droit de prendre du Prozac le matin et du Lexomil le soir! » (voir l’article de OLIVIER TOSCER et MARIE-FRANCE ETCHEGOIN, ENQUÊTE SUR UNE MACHINATION : LES FRANCS-MAÇONS ET LA JUSTICE, affiché sur le site du ’’Nouvel Observateur’’).

Caractéristique de la FRAGILITÉ PSYCHOLOGIQUE du PETIT FRANC-MAÇON, accroc aux somnifères et antidépresseurs ou d’autres drogues, ne s’inféodant que par faiblesse et par besoin de protection, ce cas d’espèce est un enseignement que devra méditer tout adepte de la franc-maçonnerie sur le fait que personne — franc-maçon ou pas — n’est à l’abri de la chute… Et que la violence de la chute est toujours à l’aune de notre degré d’illusion sur notre présumée omnipotence. Que plus haut l’on vole, plus périlleuse est la chute. Que le nuage n’est que de l’eau solidifiée qui peut crever à tout instant. Qu’être assis sur un nuage, c’est être assis sur du liquide en devenir (ceci est notamment une réponse au MAMBA NOIR — MABANCKOU — pour son interview, assortie de photos obscènes trahissant derechef son obsession anale, accordée dans le numéro 2509, du 8 au 14 fév 09, de JEUNE AFRIQUE, un journal qui devra un jour rendre des comptes à l’Afrique et aux Africains. le moment venu, son PDG, le mercantile et méprisant BÉCHIR BEN YAHMED aura sa réponse, avec les mots appropriés.)…

*** *** 

La franc-maçonnerie, comme on peut le constater, n’est pas un bloc monolithique, même au niveau de la base, c’est à dire au niveau de la grande masse de ses adhérents. À ce basique lupanar maçonnique vient s’ajouter la déconfiture des structures sommitales, brillamment résumée par ALAIN BAUER dansLE CRÉPUSCULE DES FRÈRES : LA FIN DE LA FRANC-MAÇONNERIE?, un livre aussi concis que clair — le MEILLEUR ÉCRIT MAÇONNIQUE qu’il m’ait été donné de lire jusqu’à présent …

ENTRE CRISE MONDIALE, QUERELLES DE CLOCHERS ET FAILLITE INTELLECTUELLE ET MORALE 

Dans son petit joyau aux accents et aux senteurs crépusculaires, partagé entre le désespoir, le doute, l’orgueil blessé et l’espoir d’un sursaut régénérateur au niveau d’une organisation agonisante, l’ancien Grand Maître du GODF ALAIN BAUER brosse un portrait aussi sombre qu’alarmant de la situation de la franc-maçonnerie mondiale en général, et de la maçonnerie française en particulier.
Ce CRIMINOLOGUE de formation attire d’abord l’attention sur une CRISE MONDIALE de la confrérie maçonnique dont la situation dans le monde « s’est à ce point dégradée, quant à ses effectifs, que son extinction est programmée dans ses bastions traditionnellement les plus nombreux et les plus solides : États-unis, Grande-Bretagne et autres pays de tradition anglo-saxonne. »

Ainsi, depuis le sommet atteint pendant l’entre-deux-guerres, la franc-maçonnerie amorce aujourd’hui une descente aux enfers se traduisant par des défections massives au niveau des loges. De 6 à 7 millions de francs-maçons enregistrés dans les années 40-50 (dont 4 millions aux États-unis et 1 million en Grande-Bretagne), il ne reste plus aujourd’hui qu’à peine un million, puisque sur près de 2 millions de frères recensés aux ÉTATS-UNIS, seulement 10% fréquentent les loges et pratiquent des activités régulières, le reste étant des « membres à vie » c’est à dire honoraires (pour avoir versé l’équivalent de 10 ans de cotisation en une seule fois), la GRANDE-BRETAGNE ne comptant que 300 000 frères avec une « proportion de pratiquants aussi faible qu’outre-atlantique », ne fréquentant les loges que « 5 ou 6 fois par an, dans le meilleur des cas, dont 2 fois au moins pour un banquet ». Incapable de se renouveler, de plus en plus absent dans le débat social et limité aux œuvres de bienfaisance, la confrérie maçonnique anglo-saxonne se meurt à petit feu…

Par ailleurs, pas du tout représentée en ASIE, tolérée sous contrôle strict à CUBA, et interdite « partout dans le monde où règne l’ordre moral et religieux », la franc-maçonnerie en est réduite à « des ÎLOTS (qui) subsistent dans les pays francophones » avec des « signes encourageants en AMÉRIQUE DU SUD », l’AFRIQUE étant « gangrenée par l’affairisme, malgré des volontés exprimées, parfois au sommet des états, pour retrouver le message des origines »… Quant à l’espace européen, la BELGIQUE (« à la franc-maçonnerie si chaleureuse et si vaillante ») et l’ISLANDE (« petit pays à la densité maçonnique la plus élevée ») « portent encore haut l’étendard de l’initiation. »…

En sus de ce CONSTAT CRÉPUSCULAIRE UNIVERSEL de la confrérie maçonnique, le Grand Maître Bauer s’étend sur la situation française avec ses 140 000 membres, englués dans des querelles obédientielles et dans des luttes intestines d’une innommable mesquinerie, les francs-maçons étant constamment habités par « le petit démon de la discorde et des chicanes, toujours perché sur leur épaule gauche — celle qui reste libre quand ils exécutent leurs signes maçonniques »…
Des CONFLITS HÉRITÉS DE L’ANGLETERRE (maison mère de la franc-maçonnerie mondiale) en sont d’abord à l’origine. Il s’agit d’une part du conflit entre les « Anciens » et les « Modernes » qui oppose le Grand Orient de France (la plus grande obédience en France avec 49 000 membres, de tradition socialiste française) et la Grande Loge de France (28 000 membres et soumis au Rite Écossais) et d’autre part celui opposant toujours le GODF à la Grande Loge Nationale Française (38 000 membres, « première obédience française à se faire ’’ adouber’’ par Londres » — la Grande Loge unie d’Angleterre, l’ayant déclarée « régulière » au détriment des autres obédiences).

La course derrière la « régularité », les querelles de clochers et de préséance — ces « bouffonneries d’un autre âge » correspondant au « besoin obsessionnel en maçonnerie » de primer — viennent alourdir cette crise que traverse la franc-maçonnerie française « depuis plus de vingt ans », un « vague à l’âme » dont « le GODF semble être le baromètre » et qui n’épargne aucune des 9 obédiences françaises… Toujours selon l’ancien Grand Maître du GODF, la maçonnerie française, toutes obédiences confondues, en est réduite à des « chamailleries de cour d’école », l’instabilité chronique des exécutifs, la captation de clientèle et la concurrence déloyale…
« Or, les élites de la franc-maçonnerie ne se renouvellent plus… Loin d’ignorer les miasmes de la vie politique, les obédiences semblent importer le pire du système. Mises en cause personnelles, mais toujours ’’fraternelles’’, attaques perverses, rumeurs, lettres courageusement anonymes. Les misérables de la franc-maçonnerie, un quart-monde qui a tout raté, demi-solde de la vie politique profane, perturbent régulièrement la vie des obédiences. On chuchote, on condamne vertueusement, mais on protège au nom d’une fraternité qui ne s’appliquerait jamais aux victimes. Ils ne sont certes pas nombreux, mais n’ayant rien d’autre à faire, ils conspirent, ou croient le faire, sûrs de leur impunité naturelle, congénitalement lâches, mais prêts à donner des leçons de courage à tous les autres. », s’emporte Bauer contre ce « petit cancer irritant (qui) fonctionne comme la sclérose en plaque (avec) des phases de rémission, mais (dont) on a l’impression que le cycle est irréversible. » et « ces petites jalousies alliées à des crises de ’’ cordonnite’’ d’autant plus aiguës que le pouvoir reste totalement illusoire dans les structures maçonniques…» (pp 105-106)

Au milieu de cet EMBROUILLAMINI, toujours le premier à donner le ton — pour le meilleur et pour le pire —, le GODF qui, depuis l’AFFAIRE DREYFUS a peur de sa propre ombre, embourbé dans des conflits de clans, va au rythme des chaos quinquennaux, se contentant, pour pallier la moindre crise qui se profile, de colmater les brèches avec des créations massives d’organismes (ligue des droits de l’homme, ligue de l’enseignement, mutuelles et associations diverses) peuplés de francs-maçons « aujourd’hui frileux et souvent clandestins. »

(On peut donc comprendre pourquoi ces organismes sont des COQUILLES VIDES, passant totalement à côté de leurs buts déclarés, parce que n’étant en fait là que pour les francs-maçons… On peut aussi se demander à quel titre l’actuel Grand Maître du GODF — JEAN-MICHEL QUILLARDET — veut-il se pencher sur « la formation des élites africaines », comme c’est mentionné dans l’Express du 28 fév 08… Pourquoi ne pas d’abord balayer dans sa propre cour? Pourquoi ne pas d’abord sauver son propre navire du naufrage? Charité bien ordonnée ne commence-t-il pas par soi?)

Tournant dos aux enjeux sociaux, poursuit Bauer, « la franc-maçonnerie semble devenue aujourd’hui une simple spectatrice des bouleversements du monde et de la détresse des hommes », s’émouvant, s’agitant, dénonçant — parfois, mais intervenant de moins en moins, et « commence à payer le prix d’un renoncement prétendument pragmatique »… Triste bilan donc que celui de cette « franc-maçonnerie divisée, éparpillée, en pleine crise morale et de structures »…

*** *** ***

À cette faillite morale et structurelle s’ajoute la FAILLITE INTELLECTUELLE traduite par une « ABSENCE GÉNÉRALISÉE DE CULTURE HISTORIQUE », voire une HOSTILITÉ vis à vis de l’Histoire, considérée par nombre de francs-maçons comme un LEURRE, s’abritant derrière le RITUALISME MAÇONNIQUE comme étant la seule vérité valant le coup d’être étudiée. « S’ils sont nombreux les francs-maçons qui pensent, rares sont ceux qui cherchent », rappelle Bauer qui ajoute « or la vraie recherche, n’est pas du vagabondage intellectuel, notamment lorsqu’elle est une quête des origines. » Et cette grave carence est nécessairement à l’origine de la DIFFICULTÉ DE TRANSMISSION déjà évoquée dans le 1er volet de cette enquête (au sujet du docteur Benhamou) et qui n’échappe pas à Bauer qui craint le risque de « ne transmettre que des illusions » et rappelle au passage que « même ADOLPH HITLER fut un sujet d’amusement dans la société comme en loge. Avant de peupler le pire cauchemar de l’humanité.» (p. 64), rejoignant implicitement la position d’AIMÉ CÉSAIRE sur cette question…

Cette hostilité maçonnique pour l’histoire se dédouble d’une HOSTILITÉ POUR LES INTELLECTUELS, les francs-maçons ayant toujours un « problème avec les intellectuels », comme le constate encore Bauer, « car il y a dans les loges un courant notoirement hostile à ce qu’on nomme volontiers ’’ l’intellectualisme’’…». (Un anti-intellectualisme que l’on peut aisément constater en lisant ’’VERRE CASSÉ’’, contrefaçon endossée par le franc-maçon MABANCKOU à l’instigation des francs-maçons OLIVIER COHEN et MICHEL LE BRIS, soutenue massivement par le MILIEU MAÇONNIQUE FRANCO-BELGE, allant jusqu’à en faire une pièce de théâtre destinée à tourner l’Afrique en ridicule avec des clichés nauséeux et obscènes; voir mes articles L’Énigme Mabanckou ou comment devenir un « auteur » célèbre sans être écrivain).

« La littérature maçonnique est d’une médiocrité et d’une pauvreté affligeantes. Voisinant dans les grandes librairies avec les ouvrages qui parlent du tarot, des OVNI ou de la parapsychologie, elle ne mérite pas au fond d’autre sort », assène encore Bauer qui s’interroge : « À quoi sert aujourd’hui la franc-maçonnerie? Quel est à présent son vecteur culturel susceptible de remplacer la dynamique des Lumières qui la portait il y a trois siècles? … Où sont aujourd’hui les grands penseurs, les grandes figures, les grandes autorités morales de la franc-maçonnerie dont l’influence dépasserait le monde maçonnique lui-même? Son histoire en a fourni pendant deux cents cinquante ans une liste interminable. Depuis un demi-siècle la page est blanche . »

*** *** *** ***

Ce lugubre portrait dressé par le criminologue-maître spirituel, ne peut laisser de doute quant à savoir pourquoi l’univers maçonnique est envahi par l’omniprésence de la CONTREFAÇON LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE organisée autour des associations de malfaiteurs ou organisation criminelle, regroupant des maisons d’édition, des nègres littéraires, des producteurs de film, de télé série ou de show, des journalistes contrefacteurs et promoteurs de contrefaçon…

Et quand de surcroît, monsieur Bauer affirme sans ambages que « ce qui nous (la franc-maçonnerie) manque, c’est la parole » et ironise en préconisant de trouver « un représentant emblématique » et « médiatique à souhait » pour reprendre la parole « la quantité de décibels produits étant supposée masquer l’absence de contenu collectif exprimé…ce vide de l’expression commune qui constitue le vrai problème », on peut comprendre pourquoi, la franc-maçonnerie, aux abois, totalement dépassée par les événements, en est réduite à fabriquer de toutes pièces un PORTE-PAROLE OCCULTE en la personne de MABANCKOU (naguère illustre inconnu et obscur scribouillard, employé de la LYONNAISE DES EAUX — filiale du GROUPE SUEZ (connu pour ses activités) — où il a travaillé pendant 10 ans) à qui on a inventé à l’occasion une COUVERTURE de « professeur de littérature francophone en Californie » (sic) et qui devient subitement un « grand écrivain » à la faveur d’une œuvre usurpée qui lui a été attribuée au nom de la légendaire impunité maçonnique, pour qu’il la contrefasse et y chie sa merde maçonnique, révisionniste et raciste (écrivant à l’occasion que les débats sur la colonisation et sur l’esclavage sont « des débats poussiéreux et autres conneries de ce genre », ou plus récemment que la « colonisation a été une bonne chose » ou que MILOU, le CHIEN DE TINTIN, est plus intelligent que deux Congolais réunis, des propos dont le centième déclencherait une 3e guerre mondiale si jamais c’étaient les Juifs qui étaient concernés).
Et aidé en cela par une tribune médiatique, mise à sa disposition, qui n’en finit pas de distiller des ragots et inepties maçonniques, nécessitant même un curieux clin d’œil de NICOLAS SARKOZY qui, en pleine campagne présidentielle, n’hésita pas à lâcher le nom de Mabanckou à qui il promettait unechaire de Littérature en France (une promesse électorale qu’il tarde encore à honorer pour Dieu sait quelles obscures raisons)…

VOILÀ DONC JUSQU’OÙ VA LA DÉROUTE MAÇONNIQUE… 

** ** ** ** 

Bauer a raison de s’inquiéter de « ces indicateurs qui, comme pour les volcans, signalent l’imminence d’un séisme ». Et il n’est pas le seul d’ailleurs, comme le rappelle — un autre franc-maçon de bonne foi — son confrère GILBERT GARIBAL : « Je m’interroge avec beaucoup de francs-maçons dignes de ce nom, sur l’avenir du mouvement » (Ombres et Lumières sur la franc-maçonnerie, Éd. Dervy, 2004, Paris, p 24)
Monsieur Bauer sent à juste raison l’imminence d’une RÉVOLUTION, sauf que cette révolution ne sera pas une « RÉVOLUTION CULTURELLE » comme il l’espère, mais, hélas — j’en suis triste pour lui et pour tous les francs-maçons de bonne foi —, une AUTRE CHASSE AUX FRANCS-MAÇONS (comme dans un passé encore récent, en 1940 sous l’occupation) compte tenu des multiples frustrations que les mauvaises graines maçonniques sèment sur leur passage. Et je clos ce chapitre avec une autre sagesse du « frère » Garibal : « Il faut longtemps pour éteindre une violente colère allumée par l’injustice. »

BAIN DE SANG, TORTURES ET TERREUR MAÇONNIQUES

Une autre grande victime de la Franc-maçonnerie (plus précisément du GODF), JEAN PIERRE DONNADIEU a créé un site (www.guerreaugrandorient.com) sur lequel il parle de ses déboires de jeunesse avec cette organisation qui a détruit sa vie en l’accusant faussement de menace sur la personne d’un responsable du GODF, l’enfermant dans un hôpital psychiatrique et le soumettant aux ÉLECTROCHOCS alors qu’il n’avait que 22 ans à l’époque (une vraie méthode stalinienne; nous sommes, ici, dans l’antichambre Goulag de la franc-maçonnerie!) Aujourd’hui, il en 64 et continue de militer pour attirer l’attention du public sur sa détresse et les crimes commis par le GODF sur la jeunesse, devant le MÉPRIS DES AUTORITÉS FRANÇAISES (je vous renvoie à son site et demande aux personnes bien intentionnées de l’aider dans la mesure du possible)…

Sur son site monsieur Donnadieu conseille « pour avoir une meilleure vue sur la franc-maçonnerie », le LIVRE coécrit par RENAUD LECADRE (auteur d’un article dans Libération, ’’Quand la maçonnerie s’effondre’’) et GHISLAINE OTTENHEIMER, au titre tout aussi évocateur ‘’LES FRÈRES INVISIBLES’’, traitant des méfaits financiers, des escroqueries, de la délinquance en col blanc des francs-maçons, « tout en éludant totalement les crimes de sang »…

** ** ** * *

Ces CRIMES DE SANG imputables à la franc-maçonnerie transparaissent dans les témoignages du grand transfuge du GODF Maurice Caillet qui, à la question (de ses auditeurs) de savoir si sa vie n’est pas en péril à cause de ses révélations, répond qu’il n’a « aucune propension au suicide » et qui si jamais il lui arrivait un « accident », une enquête serait souhaitable, « à condition qu’elle ait lieu! ». Il en profite pour attirer l’attention sur les circonstances non élucidées de la mort, en 1979, du ministre ROBERT BOULIN (franc-maçon et catholique), de RENÉ LUCET, directeur de la Secu d’Aix-marseille, en 1982, « suicidé » de deux balles dans la nuque, et de MICHEL BAROIN, Grand Maître du GODF « qui, en 1987, après sa conversion au christianisme, disparut dans un accident d’avion au dessus de la forêt africaine. »
Cette information est confirmée par les journalistes HUGUEUX et KOCH dans leur article (sur les LOGES AFRICAINES) qui donne des précisions supplémentaires : Michel Baroin aurait été « tué avec six frères, tous hommes d’affaires lors du CRASH de son jet privé sur les flancs du Mont Cameroun. », tout en rapportant un autre meurtre : celui du communiste tchadien OUTEL BONO — médecin-chef —, assassiné trois jours avant le lancement programmé d’un nouveau parti d’opposition, imputable (?) à deux frères de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) — le Gouverneur de la Banque de Développement du Tchad et un ancien colonel des services français, HENRI BAYONNE…

Ce BAIN DE SANG MAÇONNIQUE s’accompagne de bien d’autres, avec les mêmes méthodes, qu’on ne pourrait pas tous traiter ici. Maurice Caillet lui-même aurait connu une MENACE DE MORT DIRECTE émanant d’un responsable de force ouvrière, membre de la Grande Loge de France (GLF) parce qu’il voulait traduire un de ses frères maçons devant les juridictions civiles au lieu de s’en remettre à la « justice maçonnique » qui ne lui inspirait pas confiance.
Un autre ancien franc-maçon québécois, GÉRARD BOUFFARD, rapporte des témoignages assez troublants sur un DVD qu’un lecteur est venu me remettre, après la parution de ma première enquête (Menace maçonnique sur le monde). Après l’avoir visionné deux fois, j’ai fait un tour sur le web pour avoir plus d’informations sur ce monsieur. J’ai remarqué qu’il fait l’objet de VIVES ATTAQUES, vraisemblablement pour le DISCRÉDITER, non pas sur la base de ses dires, mais sur la base de son CV, une méthode maçonnique bien connue et caractéristique de cette paresse intellectuelle et cette hostilité déjà évoquées et qui se sert de la diffamation, du dénigrement, de la dérision ou du rejet aveugle pour pallier le manque d’argumentaire. Parce que ce n’est pas le CV qui parle quand on a à faire avec la JUSTICE ou avec la CRITIQUE, mais les ARGUMENTS et les FAITS. Si ce que ce monsieur Bouffard dit est faux, comment a-t-il fait pour être en possession de toutes les décorations maçonniques (notamment la CROIX) qu’il montre à l’appui de ses arguments? On verra plus loin quelques uns des témoignages troublants de Bouffard qui se recoupent avec d’autres, dont ceux de Caillet …

*** *** *

Du reste, sans revenir sur les menaces ésotériques que j’ai reçues du doyen et vice-doyens des juges d’instruction du TGI de Paris, j’ai été moi-même, comme mentionné au début, la cible du SITE MAÇONNIQUE HIRAM, très vraisemblablement ÉBRANLÉ par ma dernière enquête qu’ils qualifient de « Nouvelle compilation antimaçonnique » — un BARBARISME MAÇONNIQUE qui, en plus de sa MÉCONNAISSANCE des règles du JOURNALISME D’INVESTIGATION, ne peut se comprendre que comme un CLIN D’ŒIL à mon expression « COMPILATION DE DOCUMENTS OBSCURS » utilisée contre la CONSTITUTION MAÇONNIQUE D’ANDERSON, sur la foi de l’écrit du franc-maçon Bauer… Ce MIMÉTISME est aussi un PROCÉDÉ bien connu dans le milieu de la CONTREFAÇON, consistant à prendre les mots et les expressions de leurs victimes pour les retourner contre elles — une TARE reliée au manque d’argumentaire et à la carence intellectuelle…

Ensuite, ils me reprochent d’avoir « affiché un TEXTE EN BLANC SUR FOND NOIR » (comme pour signifier leur obscure PHOBIE DU NOIR), se plaignent, comme de capricieux garnements, de mes mots et mes expressions en MAJUSCULES, et aussi ma mise en page qui, selon eux, rendent mon texte « difficilement lisible »…
On peut alors se demander pourquoi l’ont-ils mis sur leur site seulement 6 jours après sa publication? Quel intérêt ont-ils pour cette enquête? Et comment l’ont-ils eue? Comment ont-ils fait pour être au courant de son existence? Et comment se fait-il que, malgré son « FOND NOIR » et ses MAJUSCULES, elle fut abondamment consultée par la horde maçonnique franco-belge? Par les statistiques, ce texte est de loin le plus lu de tous mes articles en l’espace d’une journée (le mardi 24 fév 09) en France et en Belgique et ce soudain afflux a continué pendant 3 jours pour s’arrêter brusquement le vendredi 27 pour reprendre le samedi. Comme si la petite tribu maçonnique franco-belge s’était passé le mot. De quoi confirmer le diagnostic de « PENSÉE GROUPALE » ou « PENSÉE MOUTONNIÈRE » fait par le psychologue JANIS rapporté par Caillet…

Cependant, la vraie raison confessée par eux est que l’article est « tout aussi peu lisible à cause de l’accumulation d’attaques dissimulées sous les termes ‘’investigation’’, pistes, enquête, découvertes.» Faire une investigation ou une enquête (c’est la même chose) contre quelqu’un ou une institution n’est-il pas en soi une attaque? Peut-on faire une omelette sans casser des œufs? Ai-je une obligation de ménager les francs-maçons? Ai-je des comptes à rendre sur mes activités d’investigateur? Et de surcroît à des APPRENTIS MAÇONS, s’abritant derrière l’ANONYMAT (ce qui est en soi un AVEU de culpabilité), avec des PSEUDONYMES comme « JIRI PRAGMAN », « RORO », « APPRENTI 63 », « FLUO », « G »?
Le surnommé « G » est allé jusqu’à proférer ces menaces : « Sans nourrir de noirs desseins, je propose une TRIPLE BATTERIE DE RÉPROBATION » (sic).

Sans m’embarrasser d’une démarche explicative de ce JARGON CHARLATANESQUE, on peut y percevoir de la MENACE, et cela a tout l’air de cet esprit maçonnique que le sage franc-maçon GILBERT GARIBAL dénonce dans son livre comme une « DISPOSITION CRIMINELLE, encore blottie au creux de notre CERVEAU ARCHAÏQUE »… Une disposition criminelle qui pourrait être sanctionnée par une ACTION EN JUSTICE contre le site maçonnique hiram…
Du reste, sur 9 commentaires, 3 (émanant de NICOLAS DUPOND et de RENÉ) semblaient sensibles aux enjeux en cause et soucieux de la réputation de leur confrérie, surtout en Afrique, s’interrogeant notamment s’il est « normal qu’un DICTATEUR SANGUINAIRE comme (SASSOU) NGUESSO soit un FRANC-MAÇON? » (sic)… La preuve que même un apprenti maçon peut être lucide, même si le NICOLAS DUPOND a encore trouvé le moyen de donner une signification chrétienne à ma démarche en écrivant : « Même si on va encore me prendre pour un parano, j’ai une hypothèse. Ne serait-ce pas le fait d’Églises évangéliques, surtout que les arguments antimaçonniques dans ces ’’démonstrations’’ sont souvent à base religieuse (le mouvement évangélique est très puissant en Afrique) » (sic)…

Je ne sais pas si c’est un « malentendu » dû à la phobie du « fond noir » et aux MAJUSCULES de mon article, mais je conseillerai à monsieur DUPOND, si jamais il a des problèmes à lire un texte écrit « blanc sur noir », d’IMPRIMER le texte afin de pouvoir le lire « noir sur blanc », à supposer, bien entendu, que son problème ne soit pas plutôt au niveau du vocabulaire ou de la compréhension… Parce que — cela transpire de l’article — l’Église et moi, c’est comme le poisson séché et le fleuve. Très éloignés et sans aucune chance de se rencontrer un jour! Et il y est mentionné d’ailleurs que la première contradiction de la FRANC-MAÇONNERIE est justement son IDENTITÉ avec l’ÉGLISE dont elle essaie pourtant de se démarquer…

**** *** 

L’IGNORANCE MAÇONNIQUE tant décriée par Bauer trouve son apothéose dans ce que ARTHUR KOESTLER qualifie de « SYSTÈME CLOS » reposant sur 3 caractéristiques : « En premier lieu, elle prétend représenter une vérité universelle, capable d’expliquer tous les phénomènes et de guérir tous les maux de l’humanité. En second lieu, le système ne peut pas être réfuté par les faits, puisque toutes les données dangereuses sont automatiquement modifiées et réinterprétées pour pouvoir cadrer avec le schéma. Ces métamorphoses s’opèrent au moyen de casuistique compliquée fondée sur des axiomes puissamment émotifs et indifférente aux règles de la logique ordinaire. Troisièmement le système annule toute critique en expliquant tous les arguments critiques par des motivations subjectives elles-mêmes déduites des axiomes du système. » (Arthur Koestler, Le cheval dans la locomotive, Calmann Lévy, Paris, 1968)

Cette méthode appliquée par le PARTI COMMUNISTE SOVIÉTIQUE au temps de la TERREUR STALINIENNE (1931-1938) a été très bien assimilée par le système maçonnique — n’en finissant plus de s’étrangler avec ses contradictions insolubles — qui s’en sert comme d’une baguette magique face aux critiques déstabilisantes, s’évertuant à faire croire que « le laid est beau, le faux est vrai, et inversement » (recette de prospérité du « monde magique de la pensée double », selon Koestler), se contentant de suppléer à son manque d’argumentaire par la méthode de la « MÉTAMORPHOSE DU RÉEL », recourant notamment à la DÉRISION par l’usage abusif des termes « COMPLOTISTES », « CONSPIRATIONNISTES », essayant de tourner en ridicule ou de jeter l’anathème sur les notions de « complot » ou de « conspiration », comme si ces accusations (qu’elles soient fondées ou non) devraient totalement disparaître du vocabulaire par la simple volonté magique (parce que les francs-maçons sont hantés par l’accusation de complot qui n’a jamais cessé de planer sur leurs têtes)…

Faut-il leur rappeler que le « COMPLOT » — qui a existé, existe et existera de tout temps —, loin d’être un simple jugement de valeur, est aussi une INFRACTION CRIMINELLE prévue par tous les CODES PÉNAUX ou CRIMINELS de tous les pays soumis à un SYSTÈME JURIDIQUE et que, s’il est avéré, le COMPLOT est souvent sanctionné par la PEINE CAPITALE — que l’on soit franc-maçon ou pas? Si, bien entendu, les systèmes judiciaires des États en question sont affranchis de l’emprise du ou des comploteurs…
Pour clore ce chapitre, j’en reviens au témoignage du transfuge Maurice Caillet — quant au mécanisme interne des obédiences — qui est surtout intéressant parce qu’il ouvre la porte à l’univers méconnu ou inconnu des FRÈRES INVISIBLES et à leurs ÉTRANGES RITES et PROJET….

LES FRÈRES INVISIBLES, LE CULTE DU SECRET, DE LUCIFER ET/OU DU SERPENT REBELLE

Nous abordons ici les GRANDS SERPENTS DES PROFONDEURS MARITIMES, totalement ignorés des francs-maçons de la base. Ce fameux cercle restreint des GRANDS GOUROUS DE LA MAÇONNERIE qui ne se découvrent qu’à la faveur de longs recoupements ou de surprises déroutantes, comme en témoigne encore Maurice Caillet qui, bien qu’ayant passé 15 longues années dans la franc-maçonnerie et atteint le 18e grade, fut lui-même pris de court par « cette affirmation surprenante » du Grand Commandeur américain, ALBERT PIKE, faite en 1889, dans laquelle il est question de la divinité maçonnique « LUCIFER, le DIEU DE LA LUMIÈRE et le DIEU DU BIEN » luttant pour l’humanité contre « ADONAÏ , le DIEU DE L’OBSCURITÉ et DU MAL », et une autre déclaration d’un autre Grand Initié et Initiateur, OSWALD WIRTH, dans le ’’Livre du compagnon’’, dans laquelle il est question du « SERPENT INITIATEUR DE DÉSOBÉISSANCE, D’INSUBORDINATION ET DE RÉVOLTE » qui fut maudit par les anciens théocrates, alors qu’il était EN HONNEUR PARMI LES INITIÉS…

Commençons par ce CULTE DU SERPENT REBELLE — une autre perverse contrefaçon des croyances anciennes —, qui se rencontre tous les jours dans les milieux maçonniques (je ne parle pas des loges mais de la vie quotidienne), sans qu’on y prête attention. Pour ne citer que quelques exemples montréalais, le VENDREDI 13 FÉVRIER dernier, à l’émission UNE HEURE SUR TERRE, animée par JEAN-FRANÇOIS LÉPINE à la télé de RADIO-CANADA, figurait à la générique l’image d’un GIGANTESQUE SERPENT NOIR s’enroulant sur lui-même, dessinée sur le plancher du studio. Et le dimanche d’avant, à la même télé de RADIO-CANADA, c’est le Québécois SERGE CHAPLEAU, dans son show ET DIEU CRÉA LAFLAQUE, qui faisait faire à sa marionnette GÉRARD D. LAFALAQUE un étrange éditorial consacré aux « préjugés que certains ont pour les REPTILES », un message subliminal destiné à faire passer le culte du Serpent? Et quelque temps avant cela, toujours à la télé de RADIO-CANADA, dans l’émission TOUT LE MONDE EN PARLE, l’animateur GUY A. LEPAGE avait invité l’écrivaine québécoise ANNE ROBILLARD (ROSICRUCIENNE et auteure des CHEVALIERS D’ÉMERAUDE), pour discuter de CRÉATURES REPTILIENNES venues d’une autre planète pour se mêler aux humains, dans le but d’accomplir une MISSION précise. On a même évoqué le nom de W. BUSH comme faisant partie de ces créatures reptiliennes…

Ceci pour dire que le culte du Serpent dans les milieux maçonniques (que ce soit en Europe ou en Amérique du Nord) est loin d’être une vue de l’esprit. Et cela est aussi vrai au niveau des qualificatifs « rebelle », « désobéissant », etc., que la franc-maçonnerie attribue à cette divinité reptilienne, et on peut citer à cet effet une déclaration d’ALAIN BAUER lui-même : « PAR SES GÈNES, LA MAÇONNERIE EST DÉSOBÉISSANTE…» (Le Crépuscule des frères, op. cit., p 54)…
C’est un vaste sujet qui demanderait à être traité dans un autre volet, compte tenu de l’importance de cette question, le CULTE DU GRAND SERPENT (qui a existé dans l’histoire de mon pays) étant souvent lié au SACRIFICE HUMAIN et qui nous conduira sur des pistes insoupçonnées, notamment la DISPARITION D’ENFANTS avec la complicité des autorités, une forme de CANNIBALISME — due à la DÉPIGMENTATION de la peau, maladie génétique proche de l’ALBINISME et du VAMPIRISME — exercé notamment sur des ESCLAVES NOIRS MANGÉS par des BLANCS, pour se donner de la VITALITÉ… Nous verrons que CERTAINES FORMES DE CRIMINALITÉ ne sont pas simplement ataviques, mais aussi GÉNÉTIQUES et comprendrons que le RESSENTIMENT DE CERTAINS BLANCS pour le NOIR a des causes historiques beaucoup plus profondes que ce qu’on a l’habitude d’entendre… Ce n’est pas pour rien que les francs-maçons ont peur de la recherche historique…

*** *** *** ***

Les témoignages de Maurice Caillet sont corroborés par un autre site,avec des détails très saisissants apportés par d’autres sommités de la franc-maçonnerie. Il s’agit d’un article très documenté — LA FRANC-MAÇONNERIE DÉVOILÉE — (publié sur le site http://www.latrompette.net) écrit par DAVID BAY, directeur du CUTTING EDGE MINITRIES, qui est un chrétien prosélyte voulant ramener les maçons au Christ…
Il y est d’abord question de l’auteur franc-maçon MANLY PALMER HALL, honoré par le JOURNAL DU RITE ÉCOSSAIS en 1990 et notamment gratifié du titre de « PLUS GRAND PHILOSOPHE DE LA FRANC-MAÇONNERIE ». Et c’est celui-là même, cette sommité parmi les sommités maçonniques, qui décrit la franc-maçonnerie comme une ORGANISATION À DEUX DIMENSIONS, DEUX ORGANISATIONS DISTINCTES — l’une VISIBLE, l’autre INVISIBLE. « La franc-maçonnerie, écrit-il, est une fraternité cachée dans une autre fraternité : une organisation visible cachant une FRATERNITÉ INVISIBLE DES ÉLUS…».
Cette simple phrase, je l’ai dit au début, suffirait à résumer toute la problématique maçonnique. Cela veut dire d’abord que la PARTIE VISIBLE DE L’ICEBERG n’est pas de la franc-maçonnerie, mais une COQUILLE visant à camoufler la vraie franc-maçonnerie … Cela renvoie ensuite au concept de PEUPLE ÉLU que je réserve pour le dernier chapitre (qui a été écrit bien avant que je ne découvre ce témoignage)…
Manly P. Hall écrit encore : « L’organisation visible est une splendide camaraderie composée ’’d’hommes libres et égaux’’… L’organisation invisible est une FRATERNITÉ SECRÈTE, des plus augustes, majestueuse de dignité et de grandeur, dont les membres sont consacrés au service d’un ’’ARCANUM ARCANDRUM’’, c’est à dire le MYSTÈRE CACHÉ. » Ces nouvelles déclarations veulent dire que la VRAIE FRANC-MAÇONNERIE — l’organisation invisible et secrète — a son VRAI SECRET, totalement HORS DE PORTÉE de la COQUILLE VISIBLE — une coquille vide et mystifiée par les augustes élus.
Et la confirmation de cette distinction est faite par ALBERT PIKE de façon plus radicale: « Comme toutes les RELIGIONS, tous les MYSTÈRES, l’HERMÉTISME et l’ALCHIMIE, la franc-maçonnerie NE RÉVÈLE SES SECRETS À PERSONNE, sinon aux adeptes, aux sages et aux ÉLUS. Elle a recours à de FAUSSES EXPLICATIONS pour interpréter ses SYMBOLES, pour INDUIRE EN ERREUR ceux qui méritent d’être induits en erreur, pour leur CACHER LA VÉRITÉ, qu’elle appelle la LUMIÈRE, et les en écarte » (morale et dogmes, pp 104-105, 3e degré)

Ces déclarations ont au moins le mérite de ne pas s’embarrasser de faux masque philanthropique, et de ne pas emprunter de détours pour reconnaître la VOLONTÉ MANIFESTE DE MYSTIFICATION des personnes jugées inaptes à accueillir la « lumière maçonnique ». Et ALBERT PIKE va encore plus loin en précisant : « Un esprit qui aime la sagesse et qui contemple de près la Vérité est forcé de la déguiser, afin d’induire les multitudes à l’accepter… Les FICTIONS sont nécessaires pour le peuple, et la VÉRITÉ devient MORTELLE pour ceux qui ne sont pas assez forts pour la contempler dans tout son ÉCLAT… La franc-maçonnerie CACHE JALOUSEMENT SES SECRETS, ET INDUIT intentionnellement EN ERREUR ses INTERPRÈTES PRÉTENTIEUX. »

Ces dernières déclarations nous confirment que le TRAITEMENT DISCRIMINATOIRE maçonnique s’étend aussi à des francs-maçons qui se prétendent EXÉGÈTES de l’enseignement maçonnique. Cela nous ramène aux constats fait dans le 1er volet de cette enquête ( Menace maçonnique sur le monde) au sujet du docteur BENHAMOU et sa vision du secret maçonnique qu’il prétend « INTRANSMISSIBLE »… De deux choses l’une, ou le docteur BENHAMOU est ce que PIKE appelle un « interprète prétentieux » à qui « la franc-maçonnerie cache jalousement ses secrets et induit intentionnellement en erreur » ou il fait partie de cette partie invisible qui cache et induit en erreur les NOVICES de la maçonnerie dont ceux du SITE HIRAM, afin de leur épargner une « VÉRITÉ MORTELLE » qu’ils ne sont pas prêts à ingurgiter…

Le même article de David Bay cite le livre de l’astrologue DAVID OVASON, The Secret Architecture of our Nation’s Capital : The Massons and the Building of Washington D.C. (L’architecture secrète de la capitale de notre nation : Les Francs-Maçons et la construction de la ville de Washington), publié en 1999 et préfacé par C. FRED KLEINKNECHT — un franc-maçon, Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil du 33 e degré, Juridiction du Sud, Washington — traitant de la signification ésotérique des symboles maçonniques représentés sur les tableaux et tapis employés par les Maîtres Maçons pour instruire les néophytes, et reconnaissant l’existence d’une ORGANISATION « INTÉRIEURE » (c’est à dire invisible) et d’une ORGANISATION EXTÉRIEURE visible.
Il cite aussi un auteur du Nouvel Âge, BILL COOPER qui dans son livre, Behold a Pale Horse/ Voici un cheval blanc, déclare que : « La plupart des membres de la Franc-maçonnerie ne savent pas que les ILLUMINATI sont initiés aux ’’SECRETS AU CŒUR DES SECRETS’’ ou aux ’’ORGANISATIONS AU CŒUR DES ORGANISATIONS’’…» Un fait rapporté par GÉRARD BOUFFARD qui parle de « hautes sphères de la Franc-maçonnerie », ignorées souvent même par ceux du 33e degré, parce qu’il affirme qu’il y a des degrés supérieurs au 33e, et qu’à partir du 34e degré, on trouve des prêtres, des rabbins, des sikhs, des musulmans, des Hindous, des banquiers de multinationales… Il affirme que « plus vous montez, plus les membres sont remplacés par des chefs religieux » et parle même de 39e degré où l’on retrouve les MAÎTRES SUPRÊMES et des JÉSUITES qui contrôlent le monde par la finance et parle de GOUVERNEMENT MONDIAL qui veut tout contrôler, un fait confirmé également par Caillet qui déclare que : « La Fraternité chrétienne est universelle et celle des FM (francs-maçons) se limite ou se concentre sur le cercle restreint des initiés, tout en aspirant à l’avènement d’un GOUVERNEMENT MONDIAL… dirigé bien sûr par des initiés… »

Bouffard parle aussi de l’implication du VATICAN dans la franc-maçonnerie, allant jusqu’à affirmer que le PAPE PAUL VI était le Grand Maître de la Franc-maçonnerie mondiale.

*** *** *** ***

À ce stade de l’investigation, on retrouve les VIEILLES ACCUSATIONS DE COMPLOT qui ont toujours plané sur la franc-maçonnerie et interprétées diversement par les différents partis. DAVID BAY (CHRÉTIEN et ANTIMAÇON) revient sur le fameux PROTOCOLE DE SION, qu’il qualifie de ’’PLUS ANCIEN DOCUMENT CONNU DU NOUVEL ORDRE MONDIAL’’ et qui, selon lui, « détaille les nombreux changements que doivent subir toutes les sociétés du monde, pour que se manifeste le ’’ROYAUME DU CHRIST’’ » et qui serait un « MANUEL DE BASE DE L’OCCULTISME ». Il parle de son « auteur surnaturel » qui explique de quelle « manière sournoise et déguisée les ILLUMINATI vont finir par exercer la DICTATURE MONDIALE. » et en donne un extrait : « C’est pour cela que nous avons INVENTÉ cette POLITIQUE GLOBALE, et que nous l’avons injectée dans la pensée des Gentils, sans leur donner la moindre chance de comprendre sa SIGNIFICATION SECRÈTE. Pourquoi ne pas ATTEINDRE par des MOYENS DÉTOURNÉS ce que NOTRE TRIBU DISPERSÉE ne pourrait jamais atteindre par une voie directe? C’est ce qui a servi de BASE à l’organisation d’une FRANC-MAÇONNERIE SECRÈTE, que personne ne connaît, et dont les BUTS NE SONT SOUPÇONNÉS par aucun membre du TROUPEAU DES GENTILS. Nous les attirerons pour l’apparence dans l’ARMÉE VISIBLE des Loges maçonniques, AFIN QU’ILS AVEUGLENT LES YEUX DE LEURS FRÈRES. » (Protocole 11— l’État totalitaire, paragraghe 7)

Quant à BENHAMOU de la Grande Loge de France (FRANC-MAÇON et vraisemblablement JUIF), il a consacré un long article à ce même PROTOCOLE DE SION dans la revue Historia de mars 2008, dans lequel il démontre que c’est un « FAUX » dont « l’original a mystérieusement disparu et (que) personne n’en revendique la paternité » et qui serait l’œuvre d’un certain MATHIEU GLOVINSKI, un Russe né en 1865 et chargé dans les années 1890, par le Département de la presse à Saint-Pétersbourg, de rédiger des « articles de propagande ». Monsieur Benhamou affirme que ce GLOVINSKI a été contraint de se réfugier à Paris en 1898 (sans préciser pourquoi) et fut chargé par la Ligue Franco-russe de rédiger un document prouvant que les JUIFS ont monté un IMMENSE COMPLOT pour DOMINER LE MONDE.
Et que ce GLOVINSKI aurait procédé à un amalgame de l’œuvre d’un « bouquiniste belge » et les accusations de complot de l’ABBÉ BARUEL contre la Franc-maçonnerie (infiltrée par les « Illuminés de la Bavière »), devenant ainsi « le langage courant du COMPLOT JUDÉO-MAÇONNIQUE ». Et ce document serait PUBLIÉ pour la première fois en Russie par un certain SERGIUS NILUS, allant plus loin que Glovinski en titrant le document LES PROTOCOLES DES SAGES DE SION : « Il est près de la porte… l’ANTÉCHRIST, et le RÈGNE DU DIABLE SUR TERRE est proche. », entraînant un SUCCÈS IMMÉDIAT, car confortant les « THÈSES ANTISÉMITES déjà bien ancrées dans toute l’EUROPE du début du XXe siècle. » Et qu’aux ÉTATS-UNIS, il fut vulgarisé par l’industriel Henry Ford qui en publie « plus de cent mille exemplaires », ainsi qu’en FRANCE et en ITALIE par des prêtres…

En 1935, des ORGANISATIONS JUIVES auraient intenté un procès auprès d’un TRIBUNAL SUISSE pour en INTERDIRE LA PUBLICATION. Et l’ouvrage aurait été déclaré « littérature immorale ». Mais, malgré cela, ce document continuerait à alimenter l’imaginaire des peuples, au point qu’HITLER s’en est servi pour fonder l’idéologie nazie et, dans son fameux ’’MEIN KAMPF’’, aurait écrit : « Les Protocoles de Sion montrent à merveille à quel point toute l’existence de ce PEUPLE JUIF repose sur un MENSONGE PERMANENT. » ou encore : « Si les juifs prennent tant de peine à prouver que c’est un faux, c’est bien la preuve que les Protocoles sont véridiques. »
Ce témoignage est confirmé par GÉRARD BOUFFARD (à la fois ANTIMAÇON et ANTIRELIGIEUX), dans une autre version voulant que ce soit le VATICAN (qui devait de l’argent aux banques juives et menacé de saisie de sa propre banque) qui ait poussé HITLER à s’attaquer aux Juifs au motif que ce sont eux qui sont à l’origine de la MORT DU CHRIST…Quant à DAVID BAY, il affirme plutôt que c’est la FRANC-MAÇONNERIE qui a inspiré à HITLER l’extermination des Juifs.

Ce CHAUD DÉBAT sur la fraternité invisible et ses aspirations cachées, hégémonistes, élitistes voire tribalistes, se retrouve sur le plan religieux déjà évoqué par Bouffard et qu’on retrouve encore dans le texte de David Bay citant ALICE BAILEY — franc-maçonne et épouse du franc du 33e degré Foster Bailey —, auteure prolifique, reconnaissant qu‘elle était un canal d’expression d’un esprit qui s’appelait Maître DK et écrit, dans son livre intitulé L’EXTÉRIORISATION DE LA HIÉRARCHIE, qu’il n’y a aucune séparation entre l’Église Une et Universelle — ou « Église de l’ANTICHRIST »—, cette partie secrète de la franc-maçonnerie et les cercles les plus secrets de toutes les Sociétés Ésotériques et affirme que le mouvement maçonnique est le gardien de la loi, Maison des Mystères, siège de l’initiation, école des futurs occultistes les plus évolués, et que le monde avance « sous le regard de l’Œil auquel rien n’échappe. »

Et David Bay en profite pour insister sur « la NATURE EXTRÊMEMENT SATANIQUE ET ANTICHRÉTIENNE » de La Fraternité invisible. Un fait confirmé par Bouffard, s’en prenant à l’occasion à l’INSTITUTION PAPALE qu’il qualifie d’ANTÉCHRIST SPIRITUEL, prenant la place de Dieu sur terre et aux SUPÉRIEURS vendus au GOUVERNEMENT MONDIAL…

*** *** *** ***

Il ressort de tous les éléments qu’on vient de passer en revue que le mouvement maçonnique, de sa base à son sommet, est vivement contesté, que ce soit par des francs-maçons eux-mêmes (aussi bien transfuges que fidèles) que par des non-maçons, la « MYSTIFICATION » étant le DÉNOMINATEUR COMMUN de cette vague de contestations. Cette réalité est résumée par GILBERT GARIBAL dans son livre quand il se plaint ainsi : « La tentation est grande, en effet, pour quelques anciens, quelques anciennes, de se donner de l’importance auprès des ‘’arrivants’’… de FABRIQUER DU MYSTÈRE avec un CAPITAL LIVRESQUE ACCUMULÉ, souvent conforté par l’art du verbe et toujours auréolé par le privilège de l’âge! Combien de fois des maçons chevronnés m’ont dit d’un air entendu que le ‘’savoir maçonnique’’ ne pénétrait éventuellement chacun qu’avec le temps, selon un processus qui nous échappe. Comme par magie quoi! Sous-entendu : ’’Moi, je sais, toi tu ne sais pas, mais ça viendra, si tu le mérites!’’ Curieuse façon, aussi naïve qu’énervante, de prétendre détenir un SECRET INCOMMUNICABLE — donc une supériorité sur le novice — qui ne pourra être acquis que sous conditions! » (’’Ombres et Lumières sur la franc-maçonnerie’’ édition dervy, 2004, pp 126-127)

C’est dire que « Le Secret » maçonnique, supposé « intransmissible » ou « incommunicable », loin d’être une question de spiritualité, n’est en fait qu’une TRIVIALE QUESTION DE POLITIQUE HÉGÉMONIQUE qui ne diffère en rien des mystifications bibliques ayant justifié les plus grandes atrocités humaines (dont l’esclavage des Noirs et la colonisation), au nom d’une Parole — la Bible — falsifiée et travestie au fil des siècles comme le démontre notamment le Canadien TOM HARPUR dans ’’ LE CHRIST PAÏEN’’, un livre d’une profondeur et d’une impartialité qui se rencontrent rarement chez un Blanc quand il décide d’écrire l’Histoire…
Bien avant même de tomber sur toutes ces sources qu’on vient de passer en revue, j’étais arrivé à la conclusion que « Le secret » maçonnique ne différait en rien du projet sioniste, en me référant à la fois à mes connaissances historiques et à l’ACTUALITÉ. Et la dernière partie que vous allez lire maintenant a été écrite lors de la récente GUERRE ISRAËLO-PALESTINIENNE, en même temps que le premier volet de mon enquête dont elle était partie intégrante….

DES FRANCS-MAÇONS DE L’APOCALYPSE OU L’IDENTITÉ ENTRE LE SECRET MAÇONNIQUE ET LE PROJET SIONISTE

C’est l’ALLÉGORIE maçonnique — « RASSEMBLER CE QUI EST ÉPARS POUR ACHEVER LA CONSTRUCTION DU TEMPLE » — qui m’avait mis la puce à l’oreille… Sans insister sur le fait que cette allégorie elle-même s’inspire du mythe d’OSIRIS, assassiné par son frère SETH et découpé 14 morceaux (éparpillés à travers l’ÉGYPTE puis rassemblées par ISIS), je m’en tiens à la récupération maçonnique de ce mythe égyptien. « Ce qui est épars » pour les francs-maçons, ce sont les hommes, les idées, les richesses et les valeurs anciennes oubliées (les rites et magies de l’ancien monde). Et ce sont ces éléments du GRAND PUZZLE que la franc-maçonnerie veut rassembler pour « achever la construction du temple ». De quel TEMPLE s’agit-il ici? le MYTHIQUE « TEMPLE » du roi SALOMON demeuré inachevé à cause de l’assassinat de son mythique architecte HIRAM par « 3 mauvais compagnons »! C’est une AUTRE ALLÉGORIE désignant une mission floue (ou se voulant floue) qui n’est pas loin de celle que se donne les SIONISTES se revendiquant du « PEUPLE ÉLU » (éparpillé à travers le monde et qu’il faut rassembler pour construire la GRANDE NATION JUIVE).
Il en ressort donc que la mission maçonnique et la mission sioniste, c’est BLANC BONNET, BONNET BLANC… FRANCS-MAÇONS et SIONISTES, c’est le MÊME COMBAT IDÉOLOGIQUE se faisant au détriment de tout ce qui ne participe pas à ce combat. Un combat illustré par W. BUSH en déclenchant une GUERRE DE RELIGIONS (ou de cultures) et une CHASSE AUX MUSULMANS désignés comme terroristes et ’’L’AXE DU MAL’’, sous l’égide d’un certain BEN LADEN (demeuré introuvable jusqu’à présent, et n’apparaissant qu’à la télé au moment les plus stratégiques pour curieusement justifier la guerre de BUSH et sa réélection, comme si Ben Laden est en fait un ALLIÉ de Bush), défiant l’ONU et s’exprimant dans ce mémorable slogan: « CEUX QUI NE SONT PAS AVEC NOUS SONT CONTRE NOUS » dans « NOTRE LUTTE DU ’’BIEN’’ CONTRE LE ’’MAL’’».
La lutte du bien contre le mal, des BONS contre les MÉCHANTS, Des « ÉLUS » contre les « NON-ÉLUS »! Des JUDÉO-CHRÉTIENS contre les autres! Une lutte à la fois culturelle, économique, politique, religieuse, etc. Bref, du VULGAIRE IMPÉRIALISME JUDÉO-CHRÉTIEN! Le TOTALITARISME OCCIDENTAL!

Il ne fait aucun doute que c’est cela la MISSION— le « SECRET » maçonnique! Il n’y a jamais de fumée sans feu. Malgré le temps, les mêmes accusations reviennent contre cette institution, roulant pour la cause sioniste, trompant la grande masse de ses propres membres (de toutes composantes ethniques confondues) utilisés à leur insu pour la CONSTRUCTION D’UN « TEMPLE » — TEMPLE OCCIDENTAL JUDÉO-CHRÉTIEN— dont ils ignorent tout de la nature et au détriment de leurs propres intérêts et ceux des leurs … La NOUVELLE FORME D’ESCLAVAGE se faisant toujours au profit de l’HOMME BLANC JUDÉO-CHRÉTIEN…

Mythe ou pas, « théorie du complot » ou pas, « conspirationisme » ou pas, quand on voit ce qui se passe dans l’actualité (à tous points de vue), les interrogations demeurent légitimes, parce que LES ACTES PARLENT PLUS HAUT QUE LES MOTS… Quand les faits ne concordent pas avec les discours, on s’en tient aux faits… Et c’est encore mieux quand les faits viennent corroborer des discours stigmatisants. La honteuse PRISON DE GUANTANAMO (où l’on parque des musulmans et dont on vient de décréter la fermeture) en est une parfaite illustration. Fermée ou pas, GUANTANAMO servira à témoigner des horreurs de l’histoire, au même titre que TREBLINKA, AUSWISCH, BIALYSTOK et tous les autres camps de concentration hitlériens. Il en est de même pour les MURS de VARSOVIE et de GAZA …

Quand de surcroît dans un récent reportage présenté par le journaliste québécois RAYMOND SAINT-PIERRE à la télé de RADIO-CANADA (lors du dernier CONFLIT ISRAËLO-PALESTINIEN de 22 jours), on nous montre un SIONISTE BARBU, les bras croisés sur sa grosse bedaine de repu (tandis que des bombes pleuvaient sur ses voisins et leurs enfants), réaffirmer sereinement le MYTHE DU « PEUPLE ÉLU », de sa « MISSION DIVINE D’ENSEIGNER LA PAROLE DE DIEU AUX AUTRES » et de L’ARMAGGEDON BIBLIQUE annonçant la réunion de toutes les ARMÉES DU MONDE sur la terre d’ISRAËL dans une CONFRONTATION FINALE entre le « BIEN » et le « MAL », il y a de quoi s’attendre à l’APOCALYPSE…
Face à de pareilles déclarations sur une CHAÎNE PUBLIQUE en temps de guerre et dans un pays « démocratique » comme le Canada, douter de la menace maçonnico-sioniste relèverait plus que de la simple mauvaise foi. Ce serait carrément de la folie suicidaire. Je ne sais plus ce qu’on définit comme « CRIME CONTRE L’HUMANITÉ », mais ce genre de déclaration devrait en faire partie. Et cela devrait aussi engager les médias qui diffusent ce genre de propos. Et aussi le pays qui encourage ce genre de déclaration à travers ses médias. À moins que le « CRIME CONTRE L’HUMANITÉ » ne soit l’apanage des « DAMNÉS DE LA TERRE ». On ferait mieux alors de SUPPRIMER la COUR PÉNALE INTERNATIONALE si LES « PEUPLES ÉLUS » n’y ont pas droit. La JUSTICE doit s’appliquer DANS LES DEUX SENS ou pas du tout…

L’OCCIDENT JUDÉO-CHRÉTIEN doit comprendre une bonne foi pour toutes qu’il a atteint ses LIMITES et qu’il ne peut plus continuer à DUPER le monde, comme un effronté, alors que tous les esprits se sont réveillés sur ses MENSONGES INSOLENTS et ses BARBARIES INSOUTENABLES…

MOUNTAGA FANÉ KANTÉKA
JURISTE, ÉCRIVAIN-POÈTE ET JOURNALISTE D’INVESTIGATION
Source : ALTERINFO