Étiquettes

, , , , , , , ,

Cet homme s’est décrédibilisé gravement ou il s’est enfin révélé au grand public qu’il a réussi à berner durant toutes ces années en s’autoproclamant un combattant de la françafrique.

En rendant visite à l’assassin Ouattara surtout à la veille d’un 11 mai, date anniversaire de la mort de Bob Marley, ce rasta prouve qu’il est superficiel et que les textes qu’il chante sont juste une stratégie pour être dans l’air du temps. Aussi, ces textes ne sont destinés qu’à surfer sur la vague de désespoir et de colère en Afrique et dans sa diaspora afin de vendre du disque. Tiken jah Fakoly montre aujourd’hui qu’il est sans profondeur et qu’il cernait mal de quoi il parlait dans ses chansons.

Ne pas voir en Ouattara, Soro et Cie boostés par l’armée française et l’ONU, la manifestation de la françafrique relève d’une totale cécité intellectuelle. Qui sont ces rasta (Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly) qui veulent que le peuple noir se réconcilie avec le colonialisme ? Qui sont-ils ces rasta ? Ont-ils pigé un seul mot de l’esprit rasta ? Que savent-ils de Babylone ? Au sortir de cette audience, voilà que le rasta n’a même pas eu un mot pour des milliers de morts et des millions de familles endeuillées et psychologiquement atteintes. Réconciliation de quoi ? Pour quoi faire ? Avec qui ? Sur la base de quelle vérité ?
Tiken Jah Fakoly montre ici même qu’il est un rasta pipeau, sans profondeur ni élévation spirituelle car, il semble ignorer que Ouattara est un criminel multirécidiviste qui, du FMI à la tête de la Côte d’Ivoire, a tué des millions d’africains via les programmes d’ajustement structurels, l’endettement, et aussi par des armes. Ne pas comprendre cela quand on est artiste de cette carrure est tout simplement pitoyable. Ceci révèle également l’état mental de certains de ceux qui prétend conduire le peuple noir à son salut.
Et pendant que Tiken Jah Fakoly allait serrer la main à Monsieur La Mort installée dans le territoire de Côte d’Ivoire, l’autre rasta, Alpha Blondy, le pourfendeur de la présence de l’armée française en Afrique va chanter pour les 30 ans de l’avènement de François Mitterrand au pouvoir en France. Alors même que le passage de Mitterrand à l’Elysée n’a rien apporté à l’Afrique. Au contraire ! L’assassinat de Sankara était parmi ses forfaits tout comme le génocide au Rwanda. C’est donc peu dire que l’Afrique est malade aussi de ses rasta.
Le chemin est encore long.
Komla KPOGLI