Étiquettes

, , , , , , ,

camer.be

Le décès le 22 novembre dernier du colonel Abraham Avi Sivan, considéré comme l’ultime verrou sécuritaire de Paul Biya, dans un accident d´hélicoptère remet à jour le rôle joué par Israel en Afrique en général et au Cameroun en particulier. Thème du récent livre de l´enquêteur et journaliste Francais Pierre Péan. Le titre du récent livre est très évocateur: « Carnages.Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique ».

Dans une enquête de longue haleine étalée sur 572 pages Pierre Péan nous révèle les vrais dessous du grand jeu africain des puissances occidentales.D´une part nous apprenons que comprendre l´Afrique d´aujourd´hui ne doit pas seulement doit dépasser largement le cadre de reférence le plus souvent utilisé: La Francafrique (que l´auteur qualifie d´écran de fumée en page 21) et les droits de l´homme.

D´autres part Pierre Péan mets à nu le rôle des lobbies pro-israéliens (terme qu´il utilise lui-même dans le chapitre 21) en vue de disloquer le Soudan.

Critiquer Kagame et être victime des groupes de pression juifs en France

L´enquête qui commence avec l´assassinat de Patrice Lumumba en 1961 avec en toile de fond le Rwanda se termine sur l´accusation portée par l´auteur contre certains cercles juifs francais et américains, principaux soutien de Paul Kagamé avant pendant et après l´attentat du 6 avril 1994 ayant déclenché le génocide des Tutsis, Hutis et Twa comme l´indique l´auteur. En réalité, auteur d´un précédent livre « Noires fureurs, blancs menteurs » Pierre Péan fut attaqué et accusé d´antisemitisme alors qu´il travaillait sur un pays africain.

Voulant mieux comprendre le pourquoi de cette violente attaque orchestrée par plusieurs associations juives de France, il commet dans son récent ouvrage des clés pour mieux comprendre cels attaques mais aussi sur les origines partielles d´une partie non négligeable des problèmes africains.L´homme n´y va pas de main morte. Il dénonce entre autres dénonce l´Israel comme le principal outil néfaste des grandes puissances en Afrique. « Israel a été et est un des acteurs africain de première importance. « Ses dirigeant, depuis Ben Gourion, considèrent que l´Afrique est pour lui est une question de vie ou de mort ».

La veuve de Mongo Beti dirige une association dont l´ancien président fut le conseiller personnel de Paul Kagame

Tout y passe: l´accusation de l´association « Survie » que dirige actuellement Mme Odile Tobner la veuve de Mongo Beti. Cette association est accusée de ne jamais critiquer l´actuel régime ruandais. D´ailleurs son ancien président jusqu´en 1994, Jean Carbonare gagna le Rwanda après le 6 Avril 1994 pour être… conseiller du président Paul Kagamé (P. 45). Selon Pierre Péan les procès intentés contre les deux présidents sus-nommés pour enrichissement illicite portent l´empreinte de deux associations: Survie et Sherpa (financée par Open Society Institute du milliardaire hongrois Georges Soros).

C´est Global Witness qui serait, selon Péan alimenté la campagne des biens mals acquis des présidents Bongo, Sassou Nguesso du Congo et Obiang de la Guinée équatoriale (P. 60). Les rôles de l´Etat d´Israel dans le maintien de l´Apartheid en Afrique du Sud tout en combattant l´ANC de Nelson Mandela mais aussi dans le Zaire sous Kabila sont minutieusement dépeints. Pierre Péan mets aussi à jour le rôle des lobbies Juifs (terme qu´il utilise lui-même) la manière de faconner le continent africain à travers certaines institutions occidentales.

Israel est présent dans la politique camerounaise depuis au moins 1959

Le Cameroun est aussi à l´honneur dans ce livre de Pierre Péan. En pages 172 et 173 Pierre Péan explique comment Israel, à travers Abba Eban, son ministre des affaires étrangères en 1959,viendra en aide à Ahidjo qu´il rencontre aux USA en 1959, afin de jouer un rôle actif primordial dans la neutralisation des opposants tels que Felix Moumié qui a réduit à néant le « travail » de Maurice Delaunay (P. 172) . Selon Mr. Eban Ahmadou Ahidjo lui fut très reconnaissant de nombreuses années (P. 173) pour ce geste. Ainsi depuis les années 1959 « Ce sont les israéliens qui assurent la sécurité des chefs d´état du cameroun (…)). Ce sont aussi eux qui se sont occupés d´organiser dans ce pays les écoutes téléphoniques (P. 173).

A la lecture de ce livre nous nous rendons compte qu´une bonne partie de l´histoire non négligeable de notre pays mais aussi du continent se trouve dans les archives publiques ou secrètes israéliennes. Les revélations de Pierre Péan permetrront certainement à la nouvelle génération des historiens africains de revoir de fond en comble leur recherches sur le continent, loin des prismes de la francafrique et des pays occidentaux. Carnages est un livre à lire et relire.

Auteur : Simon Inou