Étiquettes

, , , ,

Mémorandum: Kagame vient dʼessuyer un fiasco diplomatique à Bruxelles
Ce Lundi 6 décembre 2010, le président rwandais Paul Kagame vient dʼécoper dʼun camouflet cinglant de la part des poids lourds de la diplomatie belge et européenne, en plein milieu de lʼévenement du jour, les Journées Européennes de Développement. Le président Kagame était justement venu à Bruxelles pour participer à ce forum, qui en est à sa cinquième édition, où il devait dʼailleurs prononcer une allocution sur lʼégalité
des sexes.
Selon nos sources proches des milieux diplomatiques à Bruxelles, Kagame sʼest vu dramatiquement retirer la fourchette de son allocution en faveur dʼune jeune ghanéenne de 15 ans. Mais ceci nʼétait quʼen prélude au gros de lʼhumiliation qui lʼattendait en fin dʼaprès-midi. En effet, notre cher président nʼa pas été reçu aujoudʼhui comme prévu par le premier ministre Yves Leterme, qui a évoqué un calendrier surchargé. Les entrevues avec Steven Vanackere, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères, et Charles Michel, ministre de la Coopération au développement, ont également été annulées unilatéralement et sans préavis. Plus révélateur encore, un autre poids lourd du gouvernement belge se serait indigné en privé en ces termes, “Quʼest-ce que ce voyou de président est venu faire ici?”, avant de faire remarquer que notre chef de lʼEtat est désormais à placer dans la colonne du “passif”.
Sur le front médiatique, les manifestations populaires organisées par les membres de la diaspora ont repris ce Lundi, avec en particulier Paul Rusesabagina, connu pour avoir inspiré le film “Hotel Rwanda”. Il était en compagnie des membres de son équipe de sa Fondation “Hotel Rwanda Rusesabagina Foundation” venus de Chicago, aux Etats-Unis, lesquels ont été dernièrement pris à partie par notre président qui les accuse de couvrir M. Rusesabagina contre des poursuites judiciaires dans un supposé complot de terrorisme contre le Rwanda.
Lʼhomme fort de notre pays qui dʼordinnaire se comporte en maître intouchable vient donc dʼapprendre à ses dépens que les choses ont peut-être changé. Responsabilité morale oblige, en face des crimes les plus ignobles au Rwanda comme en RDC voisine dont le général président est aujourdʼhui accusé par le rapport Mapping des Nations unies. Réputé sournois, colérique, revanchard, et dʼune brutalité hors pair, il est à craindre que Kagame ne rentre précipitamment sur Kigali pour couper la tête à tous ses “enemis”, lesquels dʼailleurs il ne manquera pas de voir comme la source de sa déconfiture à Bruxelles.
Fait à Washington DC
Le 6 décembre 2010

Jérôme Nayigiziki
Secrétaire Général,
PDR-Ihumure