Étiquettes

, , , ,

Arusha, 10 juin 2010 (FH) – La police norvégienne a arrêté un Rwandais recherché par Interpol pour sa participation présumée au génocide des Tutsis en 1994, a-t-on appris jeudi.

Le Rwandais a été arrêté mardi à son arrivée à l’aéroport d’Oslo en raison de doutes sur son identité, a rapporté l’AFP.

L’avocat du suspect, Lars Moerk, a indiqué de son côté qu’il s’agissait de Charles Bandora, recherché par Interpol pour génocide et complicité de génocide, crimes contre l’humanité et crime organisé.

Né en 1953, Charles Bandora est arrivé à Oslo dans un vol en provenance de Belgique.

Les autorités belges l’avaient expulsé vers la Norvège au motif qu’il disposait d’un visa d’entrée dans l’espace Schengen délivré par le pays scandinave, a précisé l’avocat.

Selon Augustin Nkusi, porte-parole du parquet général à Kigali, Bandora a financé l’entraînement et l’armement des miliciens Interahamwe, dans la région du Bugesera (est).

« Pendant le génocide, il a transporté, à bord de son véhicule, des Interahamwe à l’église de Ruhuha. Après les avoir rassemblés, il leur a ordonné de massacrer les Tutsis qui s’y étaient réfugiés », a déclaré Nkusi sur les ondes de Radio Rwanda.

« S’il n’avait pas été là, les massacres n’auraient pas atteint cette ampleur », a ajouté le porte-parole, soulignant que Bandora était un homme d’affaires prospère et très influent dans la région.

ER-SRE/GF

© Agence Hirondelle