Étiquettes

, , , , , , , ,

http://www.victoire2010.com

Mme Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente et Candidate des FDU-Inkingi à l’élection présidentielle rwandaise d’août 2010, accompagnée d’un membre de notre équipe, M. Joseph Ntawangundi ont été lynchés ce jour à midi dans l’enceinte de l’administration publique par une horde de malfaiteurs agissant sur commande du pouvoir

Un bref rappel des faits

En fin de matinée Madame Victoire Ingabire Umuhoza a été appelée par l’exécutif responsable du secteur administratif de Kinyinya, dans le district de Gasabo, Monsieur Shema. Il l’invitait de venir retirer des documents administratifs lui permettant de faire la demande des extraits du casier judiciaire d’elle-même et de son équipe.

Au moment d’entrer dans le bureau de l’exécutif, ils furent happés par une horde de jeunes qui commença à les rouer de coups. Mme Victoire Ingabire Umuhoza a réussi à se réfugier in extremis dans un lieu sûr et a pu être évacuée par son chauffeur. Dans sa fuite, à la recherche d’un abri, elle s’est vue arracher son sac à mains dans lequel figuraient son passeport ainsi que la carte d’identité qui lui avait été délivrée la veille. Mr Joseph Ntawangundi qui s’était interposé pour permettre à la Présidente des FDU Inkingi de s’échapper des agresseurs est resté dans les mains de ces derniers, lesquels ont continué à le tabasser, lui causant des contusions graves dans les côtes et aux jambes. La police appelée immédiatement au secours par le chauffeur n’est arrivée que tardivement très longtemps après les faits. Elle l’a emmené dans un lieu inconnu et ne le relâcha qu’une heure plus tard. Il est arrivé à son domicile torse et pieds nus, d’où il vient d’être acheminé en urgence à l’hôpital Roi Fayçal.

Considérations

Il n’est point de doute de dire que cette agression contre des opposants politiques rentrés dans leur pays pour y mener une lutte démocratique pacifique est un acte imputable à l’Etat car organisé dans l’enceinte même des bâtiments de l’Administration grâce à un guet-apens sciemment tendu par un officiel, à savoir l’exécutif du secteur administratif de Kinyinya.

Cette agression vient en outre après une campagne intense d’intimidation, de diabolisation et de lynchage médiatique orchestrée contre Mme Victoire Ingabire Umuhoza et son équipe, depuis notre retour au Rwanda en date du 16 janvier 2010, d’abord par une presse partisane, ensuite par les médias de l’Etat, à savoir la Radio et la Télévision nationales.

Les FDU-Inkingi condamnent avec force cet acte d’agression commis par les autorités rwandaises à l’endroit des personnes qu’elles sont plutôt censées protéger. Elles exigent que toute la lumière soit faite sur cet incident majeur afin que tous les responsables qui ont participé à la préparation et à l’exécution de l’agression contre la Présidente de l’organisation et les membres de son équipe soient déferrés devant la justice et sanctionnés conformément à la loi.

Les FDU-Inkingi prennent à témoin le peuple rwandais et la communauté internationale pour les actions de dégradation du climat politique commis depuis notre arrivée par l’Etat rwandais. Elles lui demandent de renoncer à la violence politique, d’assurer pleinement la sécurité de l’équipe dirigeante et de s’engager résolument dans un processus politique pacifique, lequel est le mieux à même de faire face aux grands enjeux de paix, de réconciliation, de liberté et de démocratie dont le Peuple a tant besoin.

Fait à Kigali, le 03 février 2010

FDU-Inkingi

Bureau de la Présidente

Madame Victoire Ingabire Umuhoza

Ci dessous la declaration de Mme Victoire Ingabire au Memorial du genocide de Gisozi